AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Tu trouves pas que ça sent le cramé ? OH MON DIEU LA CUISINE PREND FEU !!!!
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 12:36



CRÉDITS @ TUMBLR

{ Alice P. Fawkes }

“ C'est comme si on s'entraîne au saut à le perche toute sa vie et puis qu'on arrive aux Jeux Olympiques et on se dit : Pourquoi diable est-ce que j'irais sauter par dessus cette barre à la con ?”
- Marche ou crève - Stephen King.


› who are you really.
nom ; Je suis née sous le nom de Fawkes. Oui, exactement ces Fawkes-là. Ces Fawkes dont monsieur est un français qui a réussi dans l'industrie pharmaceutique et dont madame est une néo-zélandaise chroniqueuse dans une émission à succès. prénom(s) ; Papa voulait que ces enfants aient au moins un nom français, alors je fus baptisé Alice, du nom de ma grand-mère. Petite dernière et unique fille de la famille, ils choisirent Precious comme second prénom, ce dont je ne me vante pas, soyez en sûr. Quasiment tout mon entourage pense que P. est l'initiale de Paige. âge ; J'ai présentement 22 belles années au compteur. date et lieu de naissance ; Âge que j'ai atteints le 01 août deux décennies après avoir poussé mon premier cri dans une clinique privée de Wellington, Nouvelle-Zélande. statut civil ; Jusqu'à il y a peu encore, j'étais officiellement célibataire, mais très récemment, la presse à scandale a fait état d'une liaison entre un auteur à succès et la petite dernière d'un mania du médicament, alors plus personne n'y croit vraiment. En couple ? Je ne crois pas vraiment qu'on puisse se définir comme tel. Disons plutôt que c'est une situation compliquée, mais agréable orientation sexuelle ; Là encore, la version officielle veut que je sois hétérosexuelle et je pense réellement que c'est ce que je suis. Ce qui arrive parfois entre ma colocataire et moi n'a rien à voir avec mon orientation sexuelle. profession/études ; Passionnée par les arts depuis toujours et particulièrement l'art des mots, j'étudie la littérature, seul compromis que mon cher papa a accepté pour que je vive dans ce monde et pas dans celui des sciences, mais ma véritable passion, je l'exerce en extra-scolaire, avec une troupe de théâtre des plus talentueuses. ta chanson ; La douce chanson de Sam Smith, Stay With Me. Oui, quand on y pense, c'est assez triste que ça soit représentatif de ma vie actuelle. groupe ;parce qu'il faut savoir vivre dangereusement : risky game. limites ; S'il vous est possible, évitez moi tous les handicaps permanents et une situation qui la conduirait à tout perdre d'un seul coup. Qu'elle ait le temps de réparer une chose avant qu'une nouvelle grosse tuile lui tombe dessus quoi XD caractère ; Je ne suis pas la meilleure juge pour parler de mon caractère. J'ai celui que j'ai et il vaut ce qu'il vaut. J'ai néanmoins toujours entendu mes parents parler de moi et de mon caractère devant les autres, comme si je n'étais pas là. Une vieille habitude de bourgeois que l'un et l'autre se sont toujours plût à conserver au fil du temps. « C'est une jeune fille tout à fait charmante », se plaît sans cesse à répéter ma maman. « Si douce et discrète. Elle fera une épouse idéale ! » Ah ma chère maman. Toujours à voir le bénéfice de toute chose. Je n'avais jamais autant d'argent de poche qu'avec elle. Si vous lui juriez un amour éternel pour dix dollars, vous pouviez être certain qu'elle vous en donnait cinquante. « C'est un véritable ange délicieux », s'exclamait toujours mon père avec cet amour inconditionnel de père qui n'aurait jamais pensé pouvoir aimer aussi fort un petit être. « Tous les pères du monde rêvent d'une petite fleur innocente et lumineuse, une vraie petite princesse au sourire angélique. J'ai de la chance, c'est exactement ce que j'ai. » Mon pauvre petit papa. S'il savait que sa fille chérie n'est innocente qu'en apparence, que derrière la petite fille fragile, éternelle rêveuse et fleur bleue se cache une petite malicieuse, une jeune femme tout à fait consciente de ses charmes, séductrice sans pour autant être superficielle, charmeuse. Que derrière cette fillette née avec une cuillère en argent dans la bouche se trouve une fille naturelle, intelligente, studieuse et désireuse d'apprendre, un vrai petit rat de bibliothèque. Qui se douterait que derrière la douce jeune fille à l'amitié loyale se trouve une vraie petite femme bornée, rancunière, vicieuse dans ses vengeances et prête à écraser ce qui lui barre la route ? Certainement pas mes chers parents, ni même ses frères... Certains de ses amis, peut-être bien, mais la belle sait très bien cacher son jeu il est temps d'en savoir plus sur toi ; ✎ Mon lit est assez possessif, alors le matin, m'en extraire est difficile. ✎ Et de toute façon, mes journées ne peuvent démarrer sans un bon café. ✎ J'ai le grand avantage de pouvoir avaler tout ce que je veux sans prendre un gramme. ✎ Il faut dire aussi que je fais beaucoup de sport pour me défouler ✎ J'ai déjà passé plusieurs castings pour le cinéma et la télévision, mais je n'ai obtenu que des rôles de figuration à moins de cinq lignes de textes. Tant mieux, en fait, car je n'ai pas encore terminé mes études et mon père tient à ce que je sois diplômée avant de faire le métier de mes rêves. ✎ Au théâtre en revanche, je tiens souvent un rôle principal. ✎ Je suis accroc au chocolat, non en fait, je suis adepte de tous types de sucreries. ✎ Éternelle romantique, j'adore les films cheesy avec un pot de glace, du pop-corn et ma coloc'. ✎ Je tiens très mal l'alcool, ce qui m'a souvent conduit dans des situations délicates ou grotesques. ✎ J'adore regarder les mains de Julian quand il joue du piano ou de la guitare, je trouve les trouve très sexy. ✎ Dans mon appartement, je possède un grand dressing pour les apparentes richesses et une très grande bibliothèque pour le plaisir. ✎ D'ailleurs, je lis tout le temps, que ce soit pour étudier, apprendre un texte pour une pièce ou juste pour le plaisir. ✎ Je suis une éternelle fan des Disney et oui, il m'arrive encore d'être une enfant. ✎ Je mets toujours la musique trop fort quand je fais le ménage (oui, il m'arrive de faire le ménage quand je suis frustrée). ✎ Dès que j'entends une chanson, je ne peux m'empêcher de chanter ou du moins de fredonner, mais je suis certaine de n'avoir aucun talent particulier pour ça. ✎ Je me mords la lèvre quand je culpabilise, mais aussi quand je suis séduite. ✎ Je déteste la solitude ✎ ...

› in your dreams, you see us falling.

depuis quand es-tu ici ? pourquoi ? Je vis à Auckland depuis quatre ans. Pour la simple et bonne raison que l'Université d'Auckland m'a accepté en son sein. Je n'avais pas vraiment prévu de partir de Wellington à l'origine, mais je m'étais dit que ça serait plus simple, si j'étais loin de la maison, de voir mon amant sans risque de nous faire surprendre. Moralité de l'histoire : ne jamais déménager pour un homme avec qui nous ne sommes pas marié. Mais finalement, j'aime beaucoup cette ville, alors qu'importe et j'aime ce que j'y fais et qui j'y ai rencontré. quel est ton meilleur souvenir, quel est le pire ? Le plus ironique, c'est que mon meilleur et mon pire souvenir ont eu lieu le même jour. Enfin pas le même jour « même jour », mais à la même date, à quelques années d'intervalles. J'avais 19 ans lorsque le meilleur est arrivé. J'avais intégré la troupe de théâtre depuis moins d'une année et déjà obtenue l'un des rôles principaux de la pièce. J'avais informé ma famille des dates où nous jouions, mais aucun n'avait eu l'air très excité par la nouvelle, ce qui n'avait pas réussie à calmer mes propres ardeurs. Et puis au moment du salut final de la première, j'ai regardé dans le public et vu le sourire de mon frère, tenant la main de ma mère, un sourire empli de fierté peignant ses traits. Mon père à son côté applaudissait chaudement, tandis que mon frère à côté de lui essayait de sembler passablement ennuyer, alors qu'il n'avait d'yeux que pour moi et ne pouvait s'empêcher de me sourire dès qu'il croisait mon regard. Dans les coulisses, mon père m'a avoué combien il était fier de moi à ce moment-là et ce fut le plus beau cadeau qu'il ne m'eut jamais fait, lui qui avait tant craint mon aveux de vouloir faire du théâtre, de vouloir être une actrice. Deux ans plus tard, le même jour, le soir également, alors que j'étais comblée et euphorique après l'amour, mon amant m'annonçait qu'il n'avait aucune intention de revenir avec moi, que c'était trop risqué pour lui, pour sa réputation et sa carrière. Le salopard m'avait eu une nouvelle fois. Encore une fois, il m'avait fait de belles promesses auxquelles j'avais cru comme une enfant naïve et j'avais fini dans son lit pour un coup d'un soir. Et il repartait comme il était venu, sans même un regard en arrière, alors que j'étais toujours là, nue dans le lit de cette chambre d'hôtel, à pleurer sans savoir si c'était d'avoir à nouveau le cœur brisé ou si c'était de rage d'avoir une nouvelle fois été trompé par ses belles paroles... quelle est ta plus grande crainte ? Comme tout le monde, c'est le risque de la perte qui m'empêche parfois de dormir et me conduit dans le lit et les bras de ma meilleure amie. Parce que ce que j'ai me rend forte et tout perdre me rendrait vulnérable. J'ai toujours eu de l'argent et n'ait jamais craint de ne pas pouvoir m'acheter ce que je veux ou même simplement manger. J'ai toujours eu une famille aimante. Pas la plus honnête, pas la plus saine, mais une famille aimant sincèrement chacun de ses membres et n'ait donc jamais eu à craindre la solitude. J'ai toujours eu un talent pour la comédie, maîtrisant à merveille l'art de m'inventer des vies et des aventures, d'être quelqu'un d'autre et je n'ai jamais craint de ne pas pouvoir en faire mon métier, parce que j'avais la passion et le courage pour. Et depuis peu, il entre aussi dans mes craintes, lui qui fait peu à peu chavirer mon cœur. Lui qui n'était à l'origine d'un jeu, une manière de me venger. Lui, Julian, fait désormais parti de toutes ses choses que j'ai peur de perdre. Parce que je ne peux plus m'imaginer un jour sans rougir sous son regard azur si perçant, me sentant comme mise à nue, alors qu'il me regarde comme si j'étais la personne la plus intéressante du monde. Parce qu'il fait ça comme personne, me faire croire que je pourrais, pour quelqu'un, être aussi importante que ça... quel est ton souhait le plus cher ? Vivre ma vie comme un conte de fée. Gagner ma vie en exerçant ma grande passion, vivre d'un amour infini, aimer et être aimé, pas forcément être super riche et pouvoir obtenir tout ce que je veux, mais gagner assez pour ne jamais craindre le lendemain, pour que ma famille ne manque de ce qui est essentiel, bref, vivre heureuse pour toujours, avec un prince charmant, un royaume dans le sens moderne du terme et en ayant beaucoup d'enfants... pourquoi pas ! avec ta famille, ça se passe comment ? Bien. Pour peu qu'on continue de ne pas être totalement honnête les uns envers les autres, cela ne pourra que bien se passer. Il ne faut pas croire que tout est faux. L'amour est réel, mais mieux vaut éviter d'y regarder de trop près, pour ne pas voir que papa aime reluquer son assistante et éprouve plus de plaisir devant un film pour adulte que dans le lit conjugal, que si maman persiste à aimer mon père, c'est plus parce qu'il est plus facile d'aimer tendrement l'homme avec qui on a passé plus de la moitié de sa vie que de tenter de retrouver un amour flamboyant comme dans sa jeunesse. Mieux vaut ne pas regarder de trop près, pour ne pas risquer de voir que les enfants Fawkes ne sont pas si parfait qu'il n'y paraît. Que la presse à scandale pourrait se déchaîner sur eux et ruiner plus d'une carrière, si leurs viles petits secrets étaient dévoilés. La bourgeoisie fait parfois preuve de tant d'hypocrisie qu'un scandale pourrait ternir à jamais nos rapports. Pourtant, pour l'heure, tout va parfaitement bien et je reste la fierté de ma mère, la princesse de mon père et la petite protégée de mes frères. on a tous au moins un secret, inavouable ou pas, quel est le tien ? Oh j'ai loin d'avoir la prétention d'être parfaite et des secrets inavouables, j'en ai plus d'un, dont je vous ai déjà fait par d'ailleurs. Et l'un d'eux a même été dévoilé par les journaux de la presse à scandale. Si je ne devais en retenir qu'un, cela dit, je dirais probablement que mon secret inavouable est que j'ai conscience de combien je peux manipuler avec mon joli minois innocent. Que je le veuille ou non, que je le fasse pour de mauvaises raisons ou sans même m'en rendre compte, mon caractère, mon corps et mes baisers sont une arme assez imparable pour obtenir tout ce que je désire. C'est parfois fatiguant, cependant, parce que j'ai toujours l'impression de pervertir des relations a priori saines avec ce que je suis au fond de moi : une fille pas si innocente que ça et à qui on donnerait pourtant le bon Dieu sans confession. si tu étais un des sept péchés capitaux, lequel serais-tu? Je dirais que c'est probablement la luxure, mon péché capital par excellence. Bien sûr, je suis sans doute un peu orgueilleuse aussi et assurément gourmande, mais le plus incontrôlable de mes péchés est celui qui m'a conduit dans les bras d'un homme marié ayant l'âge de mon père, du fils de ce dernier, dans ceux de ma colocataire plus souvent que de raison et dans les bras de cet amant que je me suis surprise à aimer. Sous mes apparences sages et policée se cache une femme fascinée par les corps dans leur plus simple appareil, les baisers passionnés et les étreintes passionnées. un séisme touche auckland, qu'emportes-tu ? Je n'ai besoin de rien d'autre que mon sac, mais je pourrais sans doute risquer ma vie pour lui. Je ne suis pas matérialiste, mais ce sac est un cadeau de mon père suite à ma première au théâtre et à l'intérieur se trouve mon porte-monnaie, dans lequel j'ai des photos de ma famille, le bracelet que ma mère m'a offert pour mes dix-huit ans et la montre de ma défunte grand-mère. A l'intérieur de ce sac se trouve tout ce qui me raccroche à ma famille maintenant que je suis loin d'eux... il est temps d'en savoir plus sur toi ; ...

› nobody's gonna tell you how to live.
Je me nomme Alice et suis l'unique fille du couple Fawkes, ainsi que la petite sœur de deux grands-frères ayant toujours été un peu trop protecteurs. Mes parents ont toujours travaillé dur et beaucoup, se faisant que mes frères et moi avons grandi la plupart de notre vie auprès de nourrices que mes parents ont toujours pris grand soin de changer régulièrement pour que jamais on oublie qu'ils étaient nos parents, eux et pas les employées. ✎ Avec deux parents partis de rien pour atteindre les sommets, malgré notre cuillère en argent dans la bouche, nous avons grandi avec une éducation mettant l'accent sur l'importance de ne rien considérer comme acquis et sur le goût du travail. ✎ Très tôt, je me suis découvert une passion pour le théâtre. J'ai commencé à me déguiser avec les vêtements de ma mère, imitant son timbre de voix, ses attitudes, avant de commencer à jouer d'autres types de personnages. Je voulais devenir actrice, mais mon père a exigé que je fasse d'abord des études qui me conduiraient à un emploi stable. ✎ Ayant besoin de défi, pour m'écarter un peu de l'image de petite princesse trop choyée, j'avais commencé à sortir avec mes amis à l'âge de quatorze ans. Ce fut mes premières beuveries et mes premières consommations de drogues douces, aussi. ✎ A seize ans, j'étais une vraie petite ingénue, n'ayant pas froid aux yeux et adorant voir l'effet que je produisais sur les garçons et sur les hommes aussi, surtout. Je séduisis donc - et me laissais surtout séduire - par un ami de son père peu scrupuleux dans ses choix de maîtresses. Notre liaison dura trois ans, toujours rythmée par ses promesses d'amour, ses promesses qu'il quitterait sa femme pour vivre avec moi une fois ma majorité atteinte. Que nous pourrions enfin vivre notre histoire au grand jour. ✎ J'avais postulé à l'Université d'Auckland en partie pour lui, pour que nous puissions nous retrouver loin de ma famille, loin de sa femme, sans risque pour notre secret, mais à l'aube de mes vingt ans, il m'annonça que sa femme avait découvert qu'il était infidèle et cherchait désormais le nom de son amante. Il me quitta, me laissant le coeur brisé. Je découvris vite, cependant, qu'il s'était simplement débarrassé de moi, qu'il continuait sans craintes ses infidélités avec d'autres. Ayant soif de vengeances, je me mis donc à agir stupidement, de façon puéril. D'abord en faisant courir des rumeurs sur lui, en déterrant les noms de ses maîtresses et durant l'été de cette année-là, en sortant ouvertement devant lui avec son fils, me montrant délibérément folle amoureuse (ce qui était faux) et tactile. ✎ C'est aussi un peu à la même période que je fis le choix de ne plus vivre seule, ayant terriblement besoin d'une présence quotidienne. Je fis donc le choix de prendre une colocataire et ce fut l'une de mes amies d'études qui accepta l'idée avec plaisir. ✎ A la rentrée, je cessais mon petit jeu, consciente que jamais je ne pourrais véritablement tomber amoureuse du fils de mon ancien amant et prit le parti de me concentrer sur mes études, passant complètement à autre chose le jour où je fus intégrée à la troupe de théâtre avec laquelle je travaille toujours aujourd'hui. ✎ Au début de cette année 2015, je le vit de nouveau et comme par le passé, il me fit mille promesses d'amour et de désir, ce à quoi je finis par céder sans grand mal, mais une nouvelle fois, les déconvenues furent brutales au petit matin, quand après notre nuit d'amour, il m'annonça qu'il ne pouvait pas retourner avec moi, que cela serait trop risqué pour lui, pour sa carrière, pour son mariage. Il ajouta que je lui avais tout de même terriblement manqué et qu'il avait fallu qu'il me possède une nouvelle fois. Et il partit de nouveau, sans un regard en arrière. ✎ Furieuse et dévastée, c'est avec la rage au ventre que je décidais de lui faire payer ce nouvel affront. Trouver un autre homme ne serait pas si difficile, non ? Un plus célèbre, plus jeune, plus beau aussi, mais toujours indécemment plus âgé que moi... Lui qui avait toujours trouvé du plaisir à se dire qu'il était le seul à pouvoir posséder l'innocente enfant que j'étais... J'étais certaines de trouver du plaisir à le voir jalouser farouchement cet homme qui m'aurait dans son lit et dans ses bras. ✎ Rencontrer Julian Bellamy fut comme une bénédiction pour moi à l'époque. Il était un auteur à succès terriblement sexy, au charme envoûtant et aux yeux bien trop bleues pour ne pas vous mener à la perdition. Engager le jeu avec lui fut un plaisir, autant qu'une nécessité. Je fus naturellement conduite vers lui, par ce besoin de voir le désir dans ses yeux, le besoin de savoir qu'il me voulait autant que je le voulais. Et sans que je ne m'en rende compte, ma vengeance fut oubliée, ne me laissant que l'envie et le besoin de l'avoir, de goûter encore et encore à ses baisers, puis d'être aimé par lui. Sans que je ne m'en rende compte, je me mis à éprouver de sincères sentiments pour lui. Sans que je ne le vois venir, en un regard je tombais totalement sous le charme de Julian. ✎ La vie avait à nouveau tout pour être idyllique, si seulement nous n'avions pas découvert nos moments d'intimités dans un journal people. Mon visage, souriant en regardant celui de Julian. Ma bouche embrassant avec délice celle de mon amant. J'ai vingt-deux ans, j'étais majeure et notre histoire n'avait rien d'interdit ou d'illégale et pourtant... Pourtant aujourd'hui l'affaire fait scandale et Julian se retrouve à endosser le rôle du vile adulte ayant séduit une jeune fille innocente. Je trouve cela stupide, cette situation m'agace au plus au point. Mais plus que tout encore, cette histoire me fait peur. Parce que notre histoire n'est pas mon seul secret, n'est pas la seule chose que j'aimais garder dans l'ombre. Mon passé est un mystère pour beaucoup et surtout pour ma famille et pour Julian. Je n'ai pas envie de voir cela s'étaler dans la presse à scandale. Je n'ai pas envie de depuis lui en parler... Surtout pas comme ça...


› don't you worry child.:
 

_________________
Stay with me.
Why am I so emotional. No it's not a good look, gain some self control. Deep down I know this never works but you could lay with me so it doesn't hurt... @ ALASKA.


Dernière édition par Alice Fawkes le Mar 11 Aoû - 11:38, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

WE HAD A DEAL ! I SCREW UP MY LIFE, YOU FIX YOURS.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Lyssa est stérile. Tes rêves de fonder une famile s'éffondre.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 12:48

Très très bon choix de scénario
Bienvenue parmi nous jolie Alice et je te souhaite bonne chance pour ta fiche
PS : Sache que je me suis permise d'enlever l'initiale comme stipuler dans le règlement, pour info et pour une prochaine connexion

_________________

when i'm fucked up, that's the real me
Take a bow and say goodbye. Let the hours pass on by that you get to feel so high. And it's over, it's all over now. What is this ? If it ain't love. Then it's over and understand, nothing lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Tu trouves pas que ça sent le cramé ? OH MON DIEU LA CUISINE PREND FEU !!!!
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 13:10

Merci Oui, j'ai complètement craqué pour Alice. Les petites innocentes qui peuvent cacher un côté plus sombre, j'adore
Arf, ouais, l'initiale. Toutes mes excuses, ça m'apprendra à lire les règlements en diagonal XD

_________________
Stay with me.
Why am I so emotional. No it's not a good look, gain some self control. Deep down I know this never works but you could lay with me so it doesn't hurt... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

BEHIND BLUE EYES

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: DOWNTOWN
Luck's karma: Votre dernier livre en date ne rencontre pas un franc succès, surtout à cause d'une critique acerbe dans une émission. Émission qui vous invite d'ailleurs à vous défendre sur leur plateau, en sachant que c'est une opportunité pour eux de vous enfoncer encore plus..
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 14:10

Je te souhaite officiellement la bienvenue, parfaite demoiselle. N'hésites surtout pas à me harceler jour et nuit, je t'aime déjà. Et je t'offre un gâteau de bienvenue (j'ai pas trouvé de cookies).

_________________
Aimer quelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimer quelqu'un qui ne vous aime pas, ça, c'est de l'amour.
— Frederic Beigbeder.

lent retour à la normale - karma de juillet (août soon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: "donne nous l'argent ou on met le feu à ta baraque" by anonymous.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 14:33

je suis fan de l'avatar et du pseudo.
bienvenue ici.

_________________

we are flying high
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Tu trouves pas que ça sent le cramé ? OH MON DIEU LA CUISINE PREND FEU !!!!
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 14:42

Merci vous deux !

C'est sûr qu'avec de telles incitations, je vais te harceler Julian
Ton gâteau est parfait ! Les cupcakes, c'est carrément des gourmandises plus pécheresses que les cookies XD

_________________
Stay with me.
Why am I so emotional. No it's not a good look, gain some self control. Deep down I know this never works but you could lay with me so it doesn't hurt... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Un gars désire ma mort? Moi qui voulais faire régner la loi... voilà qu'elle se retrouve contre moi.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 15:01

Bienvenuuuuuuue ♥

_________________
Mr Happy, Nice Guy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: EAST-SIDE
Luck's karma: Vous vous êtes fait piquer par une guêpe, jusque là, rien de bien étonnant. Quoique. Cela ne vous est jamais arrivé et que, vous venez donc seulement d'apprendre que vous y êtes salement allergique.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 15:42

Bienvenue chez toi
Quels choix

_________________
   
(◊)   you're not  just a pretty face, are you?
{ as of this second, i am going to act
like the hero that i am. } 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AND YOU SAID YOU ARE
U N C O N S O L A B L E

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: DOWNTOWN, n°137.
Luck's karma: il va être père.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Lun 10 Aoû - 22:16

Très bon choix de scénario en effet. puis la belle Sarah.
Bienvenue sur tafb et bon courage pour ta fiche !
Au besoin, n'hésite pas à nous harceler.

_________________

    It's spiraling down, biting words like a wolf howling. Hate is spitting out each others mouths, but we're still sleeping like we're lovers. Still with feet touching, still with eyes meeting, still our hands match, still with hearts beating. @daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Tu trouves pas que ça sent le cramé ? OH MON DIEU LA CUISINE PREND FEU !!!!
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mar 11 Aoû - 0:27

Merci, vous êtes trop choux

_________________
Stay with me.
Why am I so emotional. No it's not a good look, gain some self control. Deep down I know this never works but you could lay with me so it doesn't hurt... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité




MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mar 11 Aoû - 9:50

Bienvenu parmi nous bon courage pour ta fiche et très bon choix d'avatar et scénario
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mar 11 Aoû - 21:03

De ce que j'ai donc compris, Julian approuve cette fiche Comment allé contre cet avis, je n'ai d’ailleurs rien à ajouter Tu es donc validé très chère
Bienvenue parmi nous

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Tu trouves pas que ça sent le cramé ? OH MON DIEU LA CUISINE PREND FEU !!!!
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mar 11 Aoû - 21:10

Merci beaucoup ! Oui, je lui avais quand même demandé avant de poster que ma fiche était terminée

_________________
Stay with me.
Why am I so emotional. No it's not a good look, gain some self control. Deep down I know this never works but you could lay with me so it doesn't hurt... @ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mar 11 Aoû - 21:11

C'est parfait alors

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: hospitalisée pour une crise d'appendicite
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   Mer 12 Aoû - 0:04

han mince j'ai même pas eu le temps de te souhaiter bienvenue convenablement 
très bon choix de scénario ma belle, j'ai hâte de voir ce que tout ça va donner   
bienvenue parmi nous (oui même si je suis une retardataire vaut mieux tard que jamais hein ? hein ? ) 

_________________


You can run but you'll never escape
Over and over again
Will we ever see the end?
We're going nowhere
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...   

Revenir en haut Aller en bas
 

✎ Oh my sweet, my dear, my precious Alice...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki
» Quand Michel Martelly fait du Sweet Miki....
» ON NE FAIT PAS LE BIEN DANS LE DESORDRE...MARTELLY EST-IL TOUJOURS SWEET MICKY ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: COME AND GET YOUR LOVE :: so now what :: big bad world-