AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 l'abstraction des réceptions (julian+maïly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

BEHIND BLUE EYES

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: DOWNTOWN
Luck's karma: Votre dernier livre en date ne rencontre pas un franc succès, surtout à cause d'une critique acerbe dans une émission. Émission qui vous invite d'ailleurs à vous défendre sur leur plateau, en sachant que c'est une opportunité pour eux de vous enfoncer encore plus..
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: l'abstraction des réceptions (julian+maïly)   Dim 19 Juil - 10:54

Une nouvelle fois en scène. Julian montait dans le taxi qui devait le mener à l'Université d'Auckland où se trouvait une réception durant laquelle il devait encore faire de la figuration. Il n'y connaissait pourtant rien à l'art pictural mais cela faisait tant plaisir au maire qu'il avait cédé à sa demande plus que poussive. Remettant sa cravate bien droite, il se demandait pourquoi il avait de nouveau choisi cet horrible costume bleu pour se présenter publiquement à cette soirée. L'idée s'évanouissait très vite de son cerveau lorsque le chauffeur lui annonçait qu'il était arrivé à destination. L'écrivain laissait un billet au conducteur puis, se retournant vers la portière, hésitait quelques secondes à sortir du véhicule qui le préservait encore du monde hypocrite qui l'attendait. Il mettait finalement la main sur la poignée et sortent tête la première de l'habitacle.

Les lumières éblouissaient Julian. La façade du bâtiment, éclairée de projecteurs rouge sang, ne ressemblait en rien à celle que les étudiants avaient l'habitude de voir chaque jour. Sans être encore dans le vif du sujet, on pouvait sentir que l'organisation avait mis les petits plats dans les grands. L'auteur foulait le tapis rouge qui remontait les quelques marches menant au hall. Si il n'y avait là que quelques photographes de la presse locale, les padots s'arrêtaient tout de même dans l'espoir d'apparaitre dans les colonnes de la rubrique culturelle. Notre homme passait rapidement ce calvaire, escaladant rapidement ce qui le séparait de la grande porte d'entrée.

Il avait, à son grand bonheur, rejoint son but sans encombre ; il était même passé totalement inaperçu. Personne ne s'attendait à le voir là. Passant rapidement auprès de l'organisatrice pour signaler sa présence, il se dirigeait directement vers la salle où se déroulait la réception. Il attrapait au passage le programme. Le surréalisme contemporain néo-zélandais. Julian fronçait les sourcils, se demandant à quelles horribles toiles il allait être confronté. Après s'être servi une coupe de champagne sur le buffet qui se trouvait juste à l'entrée de la salle, il se dirigeait vers une première oeuvre pour jauger le désastre : une très grande toile de trois mètres sur deux couverte de formes circulaires et rectangulaires très colorées. Julian se dit cette auto-reflexion, à voix haute. “Je devrais commencer à revoir mon appréciation de Picasso.” Il se posait un temps avant d'ajouter. “Quelle horreur !” Il ne se rendait pas compte de l'erreur qu'il venait de commettre.

(juillet 2015)

_________________
Aimer quelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimer quelqu'un qui ne vous aime pas, ça, c'est de l'amour.
— Frederic Beigbeder.

lent retour à la normale - karma de juillet (août soon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: EAST-SIDE
Luck's karma: Vous vous êtes fait piquer par une guêpe, jusque là, rien de bien étonnant. Quoique. Cela ne vous est jamais arrivé et que, vous venez donc seulement d'apprendre que vous y êtes salement allergique.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: l'abstraction des réceptions (julian+maïly)   Dim 19 Juil - 15:27


(◊) l'abstraction des réceptions
Maïly avait sa soirée de libre. Un record, une chance qu'elle n'avait pas eu depuis bien longtemps. Sa deuxième passion après son métier était très certainement l'art dans globalité. Cette passion s'était développée bien rapidement. La jeune femme peignait aussi de temps à autre des toiles. Ce n'était jamais assez bien pour elle. Il manquait toujours ce je ne sais quoi qui aurait fait de ses toiles quelque chose d'intéressant. La jeune femme avait enfilé une robe blanche en dentelle et des talons en daim beige. L'exposition présentée à l'université d'Auckland avait pour thème : Le surréalisme contemporain néo-zélandais. Ce n'était pas ce qu'elle préférait mais ça restait agréable à voir. Du moins, elle l'espérait. La jeune femme n'avait pas mis bien longtemps pour arriver sur les lieux. Elle avait pris le programme et une coupe de champagne en passant. May en balaya rapidement les pages, lisant en diagonale. Finalement, elle préférait ne pas en savoir trop. Laisser une part de mystère lui semblait mieux. Elle aimait s'imaginer ce que l'artiste avait bien pu penser et  essayer de déchiffrer le message qu'il souhaitait véhiculer.  À peine avait-elle commencé à observer le premier tableau qu'un jeune homme s'en approchait également. Maïly le reconnut presque instantanément. C'était un auteur assez célèbre dans les alentours. Elle n'avait cependant jamais pris le temps de lire une de ses créations que ce soit ses livres, scénarios ou paroles de chansons. Un sourire se dessinait sur ses lèvres. « c'est sans nul doute toujours bien meilleur que votre dernier livre. », répondit-elle doucement. Son regard se posait sur lui. Oui, Maïly le titillait. Il venait d'attaquer l'art. L'art, son amour de toujours. S'attaquer à l'art était comme s'attaquer à May. Aussi douteux l'art soit-il, cela lui semblait toujours déplacé de juger l'oeuvre et  donc par conséquent son auteur. « voyons ce n'est pas si terrible. Il suffit de déchiffrer l’œuvre. Déterminer pourquoi, il a choisi de représenter des formes circulaires et rectangulaires très colorées. Quelle émotion a-t-il choisi de provoquer chez celui qui pose son regard sur l’œuvre ? L'art n'est pas censé avoir du sens mais provoquer des sentiments. », ajoutait l'avocate sans lâcher le tableau du regard. Oui, elle prenait l'art très à cœur. Qu'il soit étrange ou non, s'il se trouvait présenté au grand public alors il y avait une raison. Il avait mérité sa place ici. Il lui semblait qu'il fallait respecter ça. Le pauvre écrivain recevait la foudre de la jeune femme. Elle ne se rendait même pas compte qu'il pouvait être offensé par ses propos. Peut-être ne le serait-il pas. C'était trop tard de toute façon. Les mots s'étaient échappés de ses lèvres. Elle lui tendit sa coupe de champagne, l'invitant ainsi à trinquer avec elle. C'était sensé être une soirée après tout.

_________________
   
(◊)   you're not  just a pretty face, are you?
{ as of this second, i am going to act
like the hero that i am. } 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

BEHIND BLUE EYES

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: DOWNTOWN
Luck's karma: Votre dernier livre en date ne rencontre pas un franc succès, surtout à cause d'une critique acerbe dans une émission. Émission qui vous invite d'ailleurs à vous défendre sur leur plateau, en sachant que c'est une opportunité pour eux de vous enfoncer encore plus..
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: l'abstraction des réceptions (julian+maïly)   Jeu 30 Juil - 13:47

Ses paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde. À côté de l'auteur, une jolie femme qui semblait connaitre notre homme lui lançait une réponse des plus titillantes : “C'est sans nul doute toujours bien meilleur que votre dernier livre.” Julian tournait ses yeux vers elle ; son visage lui était inconnu, il ne l'avait jamais rencontrée. Il jaugeait rapidement son physique : jolie et élégamment habillée et coiffée, elle semblait être une habituée des réceptions du genre, très à l'aise, sa coupe de champagne à la main. Même si l'on venait de l'attaquer publiquement, il souriait. Mais feignant l'indifférence, il ne montrait pas plus d'attention pour la blonde qui continuait son discours, se moquant sans doute de l'in-interêt du monsieur pour ce qu'elle disait. “Voyons ce n'est pas si terrible. Il suffit de déchiffrer l’œuvre. Déterminer pourquoi, il a choisi de représenter des formes circulaires et rectangulaires très colorées. Quelle émotion a-t-il choisi de provoquer chez celui qui pose son regard sur l’œuvre ? L'art n'est pas censé avoir du sens mais provoquer des sentiments.”

Ses paroles étaient posées et sommes toutes intéressantes. Julian avait bien entendu déjà envisagé les tableaux de cette manière mais en restant toujours hermétique à ce sentiment provoqué par l'oeuvre dont parlait la jeune femme. Si elle avait déjà réussi à retenir son attention auparavant, c'était ces mots qui l'avait décidé à lui répondre. “J'ai bien essayé de ressentir l'immensité de ce grand carré bleu face à ce petit cercle rouge mais rien ! Je n'ai réussi qu'à lister la composition du tableau pour palier à mon ennui.” Sans lui laisser le temps de répondre, il se tournait pour lui faire face et tendait sa main droite, celle qui ne tenait pas sa coupe de champagne. Il se présentait, rapidement : “Julian Bellamy, auteur, mais je pense que vous le savez déjà.” Il poursuivait, avec son sourire charmeur : “A quelle grande historienne de l'art ai-je affaire ?” Il mourrait d'envie de faire la connaissance de cette femme qui n'avait pas hésité à engager la conversation en l'attaquant.

(juillet 2015)

_________________
Aimer quelqu'un qui vous aime aussi, c'est du narcissisme. Aimer quelqu'un qui ne vous aime pas, ça, c'est de l'amour.
— Frederic Beigbeder.

lent retour à la normale - karma de juillet (août soon)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: EAST-SIDE
Luck's karma: Vous vous êtes fait piquer par une guêpe, jusque là, rien de bien étonnant. Quoique. Cela ne vous est jamais arrivé et que, vous venez donc seulement d'apprendre que vous y êtes salement allergique.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: l'abstraction des réceptions (julian+maïly)   Sam 1 Aoû - 16:02


(◊) l'abstraction des réceptions
Sa première remarque semble faire l'effet escompté puisque l'auteur à succès dépose son regard sur elle. Son sourire redouble. Il sourit à son tour. Au moins, il n'est pas un de ses auteurs à la grosse tête. Il semble capable de rester les pieds sur terre. Sinon, il aurait sûrement demander à la sécurité de l'escorter hors des lieux. Maïly continue alors son discours défendant ainsi l’œuvre qui se trouvait devant eux. Il finit par lui répondre : “J'ai bien essayé de ressentir l'immensité de ce grand carré bleu face à ce petit cercle rouge mais rien ! Je n'ai réussi qu'à lister la composition du tableau pour palier à mon ennui.” Un autre sourire se dessine sur ses lèvres. Elle retient un éclat de rire. May prend une gorgée de champagne. Il ne lui laisse pas le temps de répondre. Il lui tend sa main droite en se présentant : “Julian Bellamy, auteur, mais je pense que vous le savez déjà.” En effet, May le sait déjà, comme beaucoup de monde ici sûrement. Ce n'est pas vraiment un secret. Sûrement l'avantage d'être une personne affluente dans le monde de la littérature. Elle observe un instant sa main et le jeune homme avant de choisir de l'ignorer. « Je pense que l'art ne peut parler qu'à ceux qui n'ont pas l'esprit fermé. Il paraît que l'alcool permet de voir les choses différemment. Vous n'avez sûrement pas bu assez de champagne dans ce cas.  », conclut la belle avant de prendre une deuxième gorgée. Ses yeux se plissent légérement alors qu'elle continue à fixer l’œuvre du regard.  “A quelle grande historienne de l'art ai-je affaire ? ", lui demande-t-il finalement. Un autre sourire passe sur ses lèvres. La jeune femme détourne le regard de l’œuvre pour croiser le sien. Il n'a pas de chance ce soir, May est d'une humeur fracassante. Sûrement sa précédente remarque sur l'art qui l'a poussé vers ce chemin. Elle compte bien l'embêter un petit peu rien que pour ça.  « Hum... Je ne donne pas mon identité à n'importe qui, pas même à un auteur célèbre. Donc, j'imagine que vous devrez vivre avec cette question toute la soirée. En revanche, j'ai une question pour vous. Faîtes-vous toujours des choses qui ne vous plaisent pas simplement pour faire plaisir aux autres ? Si je dis cela, c'est parce que l'art n'est clairement pas votre tasse de thé.  », lui lâche-t-elle avec un sourire. May n'est pas du genre à tourner autour du pot. S'il ne l'a pas encore compris, c'est sûrement le cas à présent.

_________________
   
(◊)   you're not  just a pretty face, are you?
{ as of this second, i am going to act
like the hero that i am. } 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: l'abstraction des réceptions (julian+maïly)   

Revenir en haut Aller en bas
 

l'abstraction des réceptions (julian+maïly)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joies, lettres et déceptions
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» (m) julian schratter ⊹ my head is a jungle with you inside
» (m) EVAN K. MEADE △ Julian Schratter
» (m) Julian Morris - Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: AUCKLAND :: EAST-SIDE :: auckland university-