AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm scared... (charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: i'm scared... (charlie)   Mer 8 Juil - 10:54


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Dire que ce retour est très loin de celui auquel je m'attendais serait mentir. En compagnie de ma jeune soeur dans sa boutique du centre ville, je me lamente sur la perte de celle qui aurait pu ouvrir mon coeur vers le paradis. Trop tard, j'ai raté ma chance, j'ai tout gâché et même si je m'en mord les doigts à l'heure actuelle, je n'ai d'autres choix que de me résoudre à accepter sa décision. Je ne vais pas non plus l'attendre éternellement, quatorze ans, je suppose que c'est suffisant. Et puis, je ne peux plus vivre dans l'ombre dans amour passé, je serais sans doutes plus heureux une fois que j'aurais oublié son visage. Emma ne comprend pas ce que je fais, elle me dit de me battre pour ce que je désire, quitte à briser un couple mais ce n'est pas mon avis. Je lui ai déjà fait beaucoup de mal à l'époque du lycée, je ne me vois pas recommencer et briser tout ce qu'elle a pu construire en mon absence. Poussant un soupire rageur, je finis par lui dire au revoir, un de ses rendez vous ne va pas tarder à arriver et ça la foutrait mal si je suis en train de parler de privée dans son bureau quand c'est le cas. Ça fait pas hyper professionnel. Je prend la porte et c'est alors que mon chemin croise à nouveau son chemin. Rien pendant presque quinze années et deux fois en même pas une semaine, pourtant, Auckland est une grande ville, les probabilités pour que l'on se croise par hasard étaient franchement minces.

Il n'y a pas d'autres issues dans cette histoire. La séparation -enfin si on peut appeler ça comme ça- était la seule et unique possibilité et malgré les remarques de ma soeur, j'en restais convaincu. Je lève les yeux vers elle et je remarque tout de suite ce bleu sur son visage abimé par la fatigue. Je fronce les sourcils et je m'approche d'elle sans même lui dire bonjour. Je touche son visage. Elle a pourtant essayé de masquer le tout avec une belle couche de fond de teint. Ca doit être douloureux.  "Ca va ?" Puis, prenant conscience que ce n'est pas la maladresse de la jeune femme qui est en cause mais sans doutes son futur mari, je reprend: "C'est lui qui t'as fait ça ?" lâchais je, à la fois en colère mais surtout très inquiet pour elle. Si cet abruti -qui qu'il soit- a osé porté la main sur la jolie Charlie, il est clair qu'il aura affaire à moi. Je m'emballe sans doutes trop vite en même temps, si ça se trouve, le pauvre homme n'a rien fait et la belle a été victime d'un concours de circonstances. Je serre le poing de colère et je retire ma main de son visage bleui. Je me rend compte que cette soudaine proximité, je n'y ai plus droit. Enfin, en tant qu'ami, il est logique que je m'inquiète non ? Je recule d'un pas, appliquant alors une certaine distance de sécurité entre elle et moi. Je ne répond plus de rien lorsqu'elle entre dans ma bulle, c'est un fait indéniable. Je ne saurais retenir mes ardeurs très longtemps. Etre ami avec elle, quelle connerie, quelle idée débile j'ai eu sur ce coup là !

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Dim 12 Juil - 13:17


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Des jours qu'elle a croisés Callum et Charlie ne s'en est toujours pas remise. Elle ne parvient pas à se faire à l'idée qu'il est là, quelque part à Auckland et qu'il va y rester. Comment est-ce possible ? Après quatorze ans, elle avait finit par se convaincre qu'il ne reviendrait pas, qu'elle ne le reverrait jamais ... et il est revenu, brisant sur son passage toutes ses convictions et remettant en question toute sa vie. Avec Jared, rien n'a changé. Enfin, pas grand chose. Elle a juste tout fait pour ne pas avoir de conversation trop sérieuse avec lui depuis ces retrouvailles. Elle a aussi veillé à se retrouver seule avec lui le moins souvent possible. Elle est quand même allée jusqu'à faire semblant de dormir pour ne pas avoir à lui parler. C'est du grand n'importe quoi. Après tout, ce n'est pas parce que Callum revient en ville qu'elle doit changer toute sa vie et le supplier de la reprendre. Il accepte même qu'ils soient amis. Et pourtant ... il est constamment dans sa tête, constamment maître de ses pensées et à la base même de chacune de ses journées. C'est pathétique. Et elle n'en dort plus. Si bien que ses traits sont tirés, sa mine pas très engageante. Et son humeur constamment maussade. Jared est le premier à en pâtir lorsque, par hasard, ils se retrouvent dans la même pièce, chez eux. Elle a décidé de prendre un jour de congé pour prendre du temps pour elle, pour se balader et tâcher de chasser Callum de ses pensées. Il n'a même pas cherché à la revoir - en même temps ce n'est l'affaire que de quelques jours ... -, il faut qu'elle se ressaisisse. Et vite.

Elle s'était dit qu'elle allait faire un peu de shopping, histoire de se recentrer un peu. Mais, visiblement, le Destin est facétieux. Une fois de plus, Callum se retrouve sur son chemin. Et ça ne manque pas : il repère sans difficultés le bleu, sur sa joue, qu'elle a désespérément tenté de masquer sous une couche de fond de teint. Elle déteste le fond de teint, mais là, elle n'avait pas le choix. Qu'auraient pensé les gens ? Bon, cela se voit visiblement. Passé le premier instant de surprise - elle se retrouve quand même pour la deuxième fois en quelques jours face à Callum -, Charlie ne ressent plus qu'un intense sentiment de frustration. Et, bien malgré elle, de longs frissons parcourent son échine lorsque ses doigts frôlent son bleu. Elle ouvre la bouche pour lui répondre, la referme aussitôt. Et la rouvre encore. Elle doit prendre la défense de Jared, quand même. Elle savait que les gens penseraient immédiatement à ça mais non, c'est loin d'être aussi simple ... « Que ... quoi ? » Presque inconsciemment, Charlie porte ses doigts à sa joue, là où les doigts de Callum étaient encore, quelques instants auparavant. « Non, bien sûr que non ! » Lance-t-elle, un peu choquée qu'il ait pu penser ça. Mais, en même temps, ce n'est pas très étonnant ... il y a de quoi se poser des questions. « Pourquoi est-ce qu'il aurait fait ça ? » Elle aurait peut-être dû lui donner de plus amples explications, lui donner le pourquoi du comment mais c'est assez ... embarrassant pour elle. OK, très embarrassant.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Lun 13 Juil - 18:53


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Elle est heureuse avec un autre et cette simple idée me retourne l'estomac et me file une grosse envie de vomir. Pourtant, je n'ai pas vraiment le choix sur ce coup là. Après tout, à part lui sauter dessus et me prendre le vent de l'année, je vois pas bien ce que je pourrais faire pour la convaincre que je suis l'homme de sa vie. On doit en parler non ? Sauf que je n'en ai pas le droit, j'ai fait la plus grosse erreur de ma vie lorsque je l'ai laissé filer, j'aurais du me battre plus fort. Je pousse un soupire alors que le destin me place de nouveau sur son chemin. J'agis à l'instinct quand je viens frôler sa joue, remarquant un bleu naissant à l'orée de ses lèvres. Je m'inquiète directement et je suppose le pire, que son mec ai commit un acte répréhensible. Mes nerfs sont à fleur de peau, entre l’excitation et la colère. J’ai presque une attaque cardiaque en attendant sa réponse. Me rendant compte que j'ai agis trop vite et trop brusquement, elle tente de m'expliquer que ce n'est pas du tout son homme qui a fait ça... Je suis super embarrassé sur ce coup là, je me sens vraiment bête d'avoir pensé un truc pareil alors qu'il y a un bon million de raisons possibles et imaginables à ce bleu. "Désolé." fis je dans un sourire gêné, j'ai tendance à imaginer le pire lorsqu'il s'agit de gens que j'aime et autant vous dire que je suis fou d'elle mais vous l'avez déjà bien comprit.

Oubliant alors complètement mes bonnes résolutions de me tenir éloigné d'elle, je me rapproche à nouveau et je repose ma main sur sa joue marquée. Puis dans un sourire, je lui dis:  "Ca doit faire mal..." Je caresse délicatement le bleu. Nos visages sont à une proximité qui inviterait à bien plus mais c'est malheureusement impossible.  "Tu t'es fait ça comment ?" fis je, reprenant mes esprits alors que mon regard est toujours planté dans le sien. J'avale difficilement ma salive et je retire vivement ma main une fois de plus. Malgré les années qui ont passés, elle a toujours un effet incroyable sur moi. Elle est en quelques sortes ma kryptonite. Et je sais bien que je ne peux pas passer ma vie entière à l'attendre parce que je serais automatiquement déçu, elle ne reviendra pas vers moi, elle en aime un autre désormais... Mais elle le ressent forcément, ce truc entre nous, je suis sure de ne pas être seul à ressentir un truc pareil. C'est trop fort et elle se voilà la face si elle ne voit rien. Je passe finalement ma main derrière ma nuque et dit alors: "Tu devrais acheter la l'arnica, le bleu partira plus vite..." ajoutais je à la suite de ma phrase, je suis le spécialiste des bleus moi aussi. Quand j'étais gamin, j'étais un véritable casse cou, je le suis encore aujourd'hui je crois d'ailleurs. Sans doutes pas de la même façon, je suis plus réticent aujourd'hui, l'âge, la peur de se planter. J'en sais rien mais c'est comme ça. Enfin bref, tout ça pour dire qu'il n'y a rien de mieux que l'arnica dans ces cas là, parce que même le fond de teint ne suffit pas à cacher l'ampleur du drame.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Mer 15 Juil - 22:27


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Quelles étaient les chances pour qu'ils se retrouvent de nouveau l'un en face de l'autre ? Par le plus grand des hasards, qui plus est. Et pour la seconde fois. Sans doute étaient-elles très moindres. Charlie devrait s'étonner que le sort s'acharne ainsi à les placer sur la même route mais elle n'en est pas là. Elle en est même très loin. Elle n'a pas le temps de s'interroger plus longuement à ce propos, ou d'essayer de décrypter ses propres émotions floues : Callum lui parle aussitôt de son bleu. En même temps, comment aurait-il pu passer à côté ? Il a une couleur bleue terrifiante et on ne peut plus voyante. Il est difficile, voire impossible, de ne pas le voir. Et ce, malgré la couche importante de fond de teint qu'elle s'est appliquée sur le visage. Ce n'est pas dans ses habitudes mais elle n'avait plus le choix, là. C'est suffisamment moche avec ... sans, c'est mille fois pire. Charlie lui adresse un sourire tout aussi gênée alors qu'il s'excuse. Elle ne trouve rien à redire, elle s'attendait, de toute façon, à des réactions pareilles. Et à de telles conclusions. Un long frisson la parcoure de nouveau de haut en bas quand il comble la distance et repose sa main sur sa joue. Il est très très proche d'elle et il suffirait qu'elle avance un peu pour poser ses lèvres sur les siennes et ... Ta gueule, Charlie ! Il la rend vraiment dingue ... et il ne semble même pas en avoir conscience. Il commence à caresser sa peau délicatement et elle doit se retenir pour ne pas fermer les yeux histoire de savourer tout ça à sa juste valeur.

Elle doit également essayer de contrôler sa respiration ... en vain. Celle-ci est saccadée, et elle a bien peur de ne pas passer inaperçu. Mais elle ne peut pas tout maîtriser, hein ? L'idée embarrassante de devoir lui expliquer comment elle s'est réellement fait ça ne suffit pas à la calmer. Oh ça non. Enfin, elle est quand même un peu gênée ; ce n'est pas très glorieux. Pas du tout, même. « En tombant ... » Hypnotisée par les yeux de Callum si proches des siens, elle en oublie presque de terminer de s'expliquer. Presque, elle reprend vite le dessus ... enfin, en quelque sorte. « ... Sous la douche. » Là, c'est gênant. Et pas très crédible alors qu'il n'y a rien de plus vrai que ça. Elle aurait peut-être dû inventer une histoire à dormir debout, tout compte fait. Une fois de plus, Callum s'éloigne d'elle. Charlie crève d'envie de reprendre sa main pour la reposer là où elle était, mais elle n'en fait rien ... évidemment. Il ne manquerait plus que ça ! En revanche, elle se sent plus légère ... pas parce qu'elle est heureuse qu'il se soit éloigné, mais parce qu'elle n'a plus le sentiment d'être sur le point de lui sauter dessus. Quoi que, il suffit qu'elle laisse ses yeux s'égarer sur ses lèvres pour en avoir envie ... C'est dingue, dingue, dingue. « Oh oui c'est vrai ... je n'y avais pas pensé. » Un petit rire embarrassé lui échappe alors qu'elle réalise ça. Elle aurait dû y plus tôt, et toute seule ... mais c'était sa mère qui lui conseillait ce genre de trucs et elle n'est plus là alors ... « Toi ... comment tu vas ? » Assez parlé d'elle. Et puis, c'est vraiment gênant comme conversation. Elle doit déjà se promener en permanence avec la trace de sa maladresse si, en plus, elle doit s'expliquer des heures durant, elle ne donne pas cher de sa fierté.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Jeu 16 Juil - 21:14


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Pour vivre, j'aurais vécu, j'ai du visiter une bonne trentaine de pays, sans doutes plus et j'ai rencontrés des personnes toutes plus exceptionnelles les unes que les autre à chacune de mes visites. Mais est ce que je n'étais pas simplement en train de fuir, simplement en train d'oublier le plus important: l'amour. Il faut se le dire, à la fin de la journée, c'est ce dont nous avons tous besoin. Alors soyons honnêtes, j'ai été entouré d'amour sus différentes forme mais celui dont j'aurais eu besoin, c'est le sien. Trop tard. Je peux sans doutes m'en prendre qu'à moi même après tout. Deux fois en si peu de temps, je me demande malgré si un fil invisible de cherche pas à nous rapprocher l'un de l'autre, pour l'empêcher qui sait, de faire la connerie de sa vie en épousant un type qu'elle n'aime pas vraiment. En tout cas, c'est ce dont je voudrais me convaincre, parce que cette version des choses me plait beaucoup plus que la réalité: elle est passé à autre chose et il n'y a rien que je puisse faire pour la faire changer d'avis. Elle est belle, malgré cette joue bleui, elle est magnifique, comme à son habitude ceci dit. Ce qui la rend sublime: ce manque de confiance en elle, elle n'est pas arrogante, elle n'a absolument aucune conscience de l'effet dévastateur qu'elle peut avoir sur le coeur d'un homme. Persuadé qu'elle n'est pas assez jolie, pas assez intelligente...

Je ne peux refréner un sourire lorsqu'elle m’annonce qu'elle est tombée sous la douche. Ca ne m'étonne qu'à moitié, elle a toujours été d'une maladresse pas possible. La seule qui s'est vautrée en montant sur le podium le jour de la remise des diplômes... "Toujours aussi maladroite..." fis je, d'une voix douce. A me dire qu'elle ne sera plus jamais mienne, j'en ai le cœur serré, je suppose que c'est un cadeau, parce que si je n'avais pas su l'aimer, je ne ressentirais rien du tout et je ne regrette absolument rien de ce qui a pu se passer entre nous par le passé. "Je vais bien." Je vais toujours bien de toutes façons, je ne peux laisser mon coeur s'adonner à autre chose parce que sombrer dans la déprime ne fait pas partie de moi. Après tout, j'ai vu des gens crever la dalle, mourir sur le trottoir sans que personne ne fasse rien pour eux. En Inde par exemple, dans la capitale, il y a un ramassage de mort, oui oui, pas d'ordure mais bien de types qui ont crevés sous le poids de la pauvreté qui les assaillent. Alors franchement, je n'ai pas de quoi me plaindre, ma vie est rêvée en comparaison à des millions d'êtres humains qui souffrent le martyr ailleurs. "Je sors de chez ma soeur, elle t'embrasse. Elle est devenue organisatrice de mariage tu sais."  fis je simplement, comme si c'était normal d’interagir avec elle comme si nous étions amis. Après tout, si j'arrive à la convaincre que c'est possible, je finirais par y croire moi même non ? Sans doutes pas de là à assister à son mariage ceci dit. Quoi que, c'est peut être ce qu'il me faudrait pour tourner la page. "D'ailleurs ce mariage... Je ne t'ai pas demandé, c'est prévu pour quand ?" Je prend sur moi pour m'y intéresser, parce que c'est ce qu'un bon ami ferait non ?

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Ven 17 Juil - 16:31


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Le Destin a, visiblement, décidé de les mettre encore sur la même route. Combien de temps cela durera-t-il ? Combien de temps avant que Charlie ne se cloître chez elle par peur de le croiser de nouveau ? Par peur de le voir et de se rendre compte qu'il a le même effet qu'autrefois sur elle ? Sur son corps ? Elle pense ça mais, en même temps, elle en serait incapable. Au fil des années, elle avait réussi à tasser le sujet "Callum" dans un coin de sa tête. C'était un tabou et, à vrai dire, elle n'a probablement pas prononcé son prénom bien souvent. Elle en avait peur. Depuis qu'elle l'a revu et qu'ils ont bu ce café ensemble, elle ne se sent pas bien quand il n'est pas dans les parages. En fait, elle ne parvient même pas à laisser Jared la toucher. Parce que, inévitablement, c'est le visage de Callum qui s'impose dans son esprit. Elle essaye de se convaincre que cela lui passera, que ce n'est qu'une passade ... Que c'est parce qu'elle s'inquiète pour lui. Parce qu'elle a envie que cela fonctionne, qu'ils réussissent à devenir amis. Mais cela lui paraît bien anodin à côté de ce qu'elle ressent quand elle est avec lui. On est bien loin de la simple inquiétude à propos d'un sujet bateau comme celui-là. Pour tenter de masquer sa confusion, Charlie esquisse un sourire. « Te moque pas. » C'est qu'il sait à quel point elle est maladroite. La reine des gaffes. Petite, elle pensait sincèrement que cela s'atténuerait avec l'âge mais on en est encore très loin. Charlie est Charlie et elle ne changera jamais. C'est comme ça.

Callum, quant à lui, n'a pas changé non plus. Physiquement, il y a bien sûr eu une certaine évolution. Mentalement, il est toujours le même. Et, quand elle commence à perdre le fil, elle se dit que c'est pour ça, qu'elle se sent aussi bien quand elle est avec lui. Pour ça que les sentiments ont refait surface à l'instant même où ses yeux se sont posés sur lui. Parce qu'il lui rappelle une époque fabuleuse. Révolue mais fabuleuse. C'est ce qui prime, par-dessus tout, par-dessus son départ et la trahison qu'elle a découverte trop tard. « Oh, c'est vrai ? Non, je ne savais pas ... » Quelle idiote ! Elle aurait dû garder le contact avec Emma, plutôt que de la fuir comme la peste. Mais qui disait faire sortir Callum de sa vie et ne même plus prononcer son prénom, disait plus d'Emma non plus. Elle le regrette aujourd'hui, elle aurait dû être plus forte, aller la voir et garder de ses nouvelles. Au lieu de ça, elle a agit comme une lâche. « J'irai la voir à l'occasion. » Surtout qu'elle est organisatrice de mariage, c'est intéressant pour elle. Elle lui fait confiance et elle rêve de voir ce qu'elle sait faire. Mais inutile de dire qu'elle ne sortira pas un truc comme ça devant Callum ... Quoi que, il en parle lui-même c'est que ça ne doit pas le déranger tant que ça. « Dans trois mois. » C'est si près ? Pourquoi cette boule dans la gorge ? Elle devrait être la plus heureuse des femmes ! Elle devrait le dire avec plus d'entrain ! Histoire de ne rien montrer à Callum - il ne manquerait plus qu'il s'en rende compte -, Charlie lui sourit. Un peu timidement parce que l'idée qu'elle vient d'avoir n'est pas la plus brillante qui soit. « Tu voudrais bien ... Venir ? » C'est stupide ... Complètement stupide. Mais s'ils doivent être amis, il faut bien que ça commence par là, n'est-ce pas ?

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Ven 17 Juil - 18:45


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Maintenant que cette histoire de bleu est résolue, je me sens soulagée, si un crétin avant osé poser la main sur elle, je crois que j'aurais pété un plomb. J'aurais été capable de devenir complètement fou, la vérité c'est que je pourrais tuer un mec pour elle, quitte à aller en prison derrière, tant pis. "Je ne me moque pas je constate." un rire prend et je lance alors: "OK, je me moque peut être un peu mais tu dois avouer que c'est drôle." Je la scrute un instant, puis j'effectue un deuxième pas en arrière, comme ça, je reste persuadé qu'il ne se passera absolument rien, tout à l'heure, c'était l’inquiétude qui parlait mais si je me rapproche à nouveau, ce sera pas pour cette raison. Je finis par parler de ma sœur, cette branleuse a finit par réussir sa vie, bien mieux que moi si on en croit l'idéal américain, elle a déjà le job de ses rêves et la maison en banlieue. Emma reste la personne la plus importante de mon existence, elle est drôle, vivante, et elle arrive toujours à me redonner le sourire et si j'ai prit le temps de lui écrire au minimum une fois par semaine pendant mon voyage, c'est pour cette raison. "Je suis sure qu'elle en serait ravie." Emma n'était qu'une gamine lorsque je suis sortie avec la jolie Charlie mais elle a perçu tout l'amour que je pouvais lui porter à mes sourires bêtes, mon regards attendris et la façon dont je parlais d'elle, elle a comprit l'intensité de mes sentiments pour elle. Et elle l'aimait pour ça, je crois qu'elle l'appréciait sincèrement, elle m'avait même demandé d'être demoiselle d'honneur à notre mariage... Notre mariage hein. Ca aurait du être moi qui lui dirait oui dans trois mois putain, pas un type dont je ne connais même pas le nom. A cette pensée, une lueur triste traverse mon regard avant de s'évanouir, masquée par un sourire.

Trois mois. Cela veut dire qu'elle est avec lui depuis au moins un an, un peu plus que ça même, je ne pourrais pas me battre face à un tel amour. Après tout, c'est Charlie, elle vit les choses, et pas à moitié, alors si elle n'aimait pas cet homme, elle ne l'épouserait pas. Elle est le genre de filles qui se nourrissent de passion, et pas de faux semblants et de simplicité. Elle a besoin de plus. Bouche bée devant sa question, je reste silencieux quelques secondes. Je fini par planter mon regard dans le sien. "Je..." je souffle un bon coup et j'ose la vérité, j'ose lui dire ce que j'ai sur le cœur plutôt que de m'infliger la journée la pire de mon existence. "Je peux pas Charlie... Pas pour le moment en tout cas. J'ai compris qu'on ne pouvait être qu'amis et j'y arriverais, je te le promet... Je vais t'oublier mais dans trois mois, c'est... Je peux pas." Je souris. Ce que je ne donnerais pourtant pas pour la voir en robe de mariée, je reste persuadé qu'elle sera sublime. "Et puis, je crois pas que ton mec rêverait de me voir." fis je en plaisantant. Après tout, il ne sait sans doutes rien de ce qui s'est tramé un jour entre nous alors, de quoi pourrait il être jaloux. Il a gagné. Il a la fille, le mariage et un jour peut être qu'il aura les enfants et la belle maison avec le clébard. Je pourrais le félicité en mains propres mais je suppose que c'est trop tôt, je n'en aurais pas vraiment la force... Ca, Charlie est capable de le comprendre non ?

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Ven 17 Juil - 22:14


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Charlie rigole légèrement face à la moquerie de Callum. Parce que, oui c'en est une. Mais elle ne s'en vexe pas outre-mesure. Au contraire, elle est heureuse de le voir comme ça ... et de retrouver leur vieille complicité. Elle était désespérée à l'idée de voir qu'elle avait définitivement disparu. Ce n'est pas le cas, et elle est soulagée. « Je l'admets ... c'est drôle. » Mais assez contraignant. Elle doit, chaque matin, passer de longues minutes devant le miroir. D'abord désespérée de le voir toujours aussi visible, puis décidée à tenter de le faire disparaître derrière une bonne couche de fond de teint. Enfin ... d'ici quelques jours, il devrait avoir disparu surtout si elle suit les conseils de Callum. Peu de temps après, ce dernier lui parle d'Emma. Elle se sent bête de ne pas avoir gardé le contact avec elle mais ce qui est fait est fait. Enfin ... Ce qui n'est pas fait, en l'occurrence. Elle ne peut pas revenir en arrière mais elle peut toujours essayer de la revoir. Elle s'inquiète un peu à l'idée de l'accueil qu'elle pourrait recevoir mais, en quelques mots, Callum la rassure. On ne sait jamais trop comment les gens peuvent réagir - l'être humain est imprévisible - mais il la connaît mieux que personne : c'est sa sœur. Charlie est extatique à la seule idée de revoir Emma après tant d'années ... Ce n'est pas tout à fait comme Callum - logique en même temps - mais elle a hâte. Elle veut renouer avec elle, maintenant elle est déterminée. Elle sera un peu anxieuse avant de la revoir pour de bon mais elle en est encore loin. Elle est toujours face à Callum et elle veut savourer chaque instant. Qui sait combien de temps cela durera avant que la réalité ne les rattrape de nouveau ? Avec lui, elle a l'impression d'être dans une parenthèse, dans une bulle qui n'appartient qu'à eux et où personne ne peut les atteindre. Ils ne sont plus ensemble mais c'est tout comme.

Peut-être parce qu'ils ont eu complicité rien qu'à eux. Qu'elle est soulagée de voir qu'ils partagent toujours. Enfin, elle ne devrait pas crier victoire trop vite ... Elle vient de tout gâcher. Quelle idée a-t-elle eu de lui faire une telle proposition, hein ? C'était évident qu'il allait dire non. Mais face à cette complicité retrouvée, elle a dû se sentir à l'aise tout à coup. Trop. Il s'est encore un peu plus écarté d'elle, elle ne s'en était pas rendue compte jusque-là. Mais à présent qu'elle le voit si hésitant et bouleversé, cela lui saute aux yeux comme une évidence. Quelques secondes s'écoulent, interminables, douloureuses, et Charlie ne trouve rien à dire pour détendre l'atmosphère. En même temps, elle ne peut pas trop revenir sur sa proposition. La réponse de Callum survient et, si elle se doutait déjà de l'issue de tout ça, elle n'en reste pas moins déçue. Elle aurait tant aimé le voir ... qu'il soit là pour la soutenir... enfin pour l'accompagner. Quelle femme a besoin d'être soutenu pour son mariage ? « Oh ... ce n'est pas grave. » Elle essaye de cacher sa déception derrière un sourire de façade, tout en sachant qu'elle n'est pas pro dans cet art-là. Au contraire, elle est comme un livre ouvert, et en particulier avec Callum. Le plus douloureux, c'est peut-être de l'entendre dire qu'il réussira à l'oublier. C'est donc si facile ? Elle se retient de lui dire qu'il ne serait pas ravi de voir son mari, lui non plus. Pas par jalousie, non. Mais parce que c'est Jared. Et qu'il le connaît assez bien, Jared. « On pourra se revoir bientôt ? » Elle ne veut pas, cette fois, le laisser partir sans avoir la certitude qu'ils ne se reverront pas très prochainement. C'est ce qu'elle a fait la dernière fois et il a fallu qu'ils se croisent de nouveau par pur hasard pour discuter. C'est dingue à dire mais il lui a manqué ...

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Sam 18 Juil - 9:06


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Cette complicité entre nous ne s'était jamais estompée, elle avait juste laisser la place à d'autres sentiments: la colère, la tristesse, le manque. Mais maintenant que tout ça est réglée, la complicité ne demande qu'à reprendre sa place et cet instant le prouve bien. Alors lorsqu'elle me demande si je viendrais au mariage, je lui en veux un peu. Ce n'est pas une demande quelconque, comme un vieux cousin de la famille, non, c'est moi, et c'est elle. Elle se venge en m'invitant à cet événement, parce qu'elle doit s'en douter non, que je lui répondrais non. C'est trop tôt... Enfin quatorze ans, ça devrait être largement assez long mais je crois que ce n'est pas aussi simple. Alors je lui explique que c'est impossible et elle semble particulièrement déçue. Rien que l'idée de la voir avec ce mec me fout ne putain de boule au ventre alors les regarder se lier pour l'éternité, hors de questions. Je prétexte que c'est trop tôt mais franchement, il sera toujours trop tôt pour que j'assiste à un truc pareil. "Tu m'en veux ?" fis je alors qu'un sentiment étrange m’envahis. J'ai comme l'impression qu'elle cache un malaise. Pourquoi tient elle à ce que je vienne à son mariage. Après tout, ce serait aussi étrange pour elle que pour moi. "Tout ce que je veux, c'est ton bonheur tu sais... Mais ça..." C'est plus fort que moi. Je serais bien capable de tout empêcher si je me pointais, vous savez, au moment où le prêtre lance un : avez vous des objections à ce mariage, si oui, levez vous maintenant ou taisez vous à jamais. J'ouvrirais ma bouche pour tuer la beauté de cette journée. Non, c'est définitif, je n'irais pas. Je ne peux pas. C'est beaucoup trop me demander pour le moment, déjà que l'idée d'être ami avec elle est pas simple à gérer.

Je hausse les épaules alors qu'elle me demande si l'on pourrait se revoir bientôt. "Bien sur." Je sors alors mon vieux téléphone portable de la poche arrière de mon jean, un truc qui n'est plus vendu dans les commerces depuis 1998 et je la regarde. "Donne moi ton numéro, je t'appelle bientôt pour qu'on s'organise ça. Après tout, j'ai du temps libre." Étant pour le moment au chômage, on ne peut pas dire que je sois réellement surbookée niveau planning, alors elle n'a plus qu'a fixer une date et je répondrais présent. Surtout que je ne connais plus grand monde en ville, en dehors de Daniel et de ma soeur. Elle finit par me le filer et je l'enregistre dans mon portable avant de réitérer l'expérience dans l'autre sens et donner le mien à la jeune femme. Dans un sourire presque gêné, les souvenirs me reviennent en mémoire. "Tu te souviens de la première fois que je t'ai demandé ton numéro ? Tu m'avais envoyé bouler en rétorquant que tu ne donnais pas ton numéro à n'importe qui." J'avais bien évidement répondu un truc complètement tiré par les cheveux du genre: je suis pas n'importe qui, je suis l'homme de ta vie, tu verras. Elle m'en avait donné du fil à retordre à l'époque maintenant que j'y repense quand même. "Tu allais sans doutes quelque part. Je ne te retiens pas plus longtemps..." fis je dans un sourire. J'aurais aimé qu'elle reste un peu plus longtemps à mes côtés mais je ne peux la contraindre. Pourtant une part de moi ne peut s'empêcher de penser que c'est un vaste gâchis cette histoire. On serait tellement bien ensemble.

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   Sam 18 Juil - 22:43


I'm scared
Le véritable amour n'a pas de fin heureuse parce que le véritable amour ne se termine pas.

Qu'est-ce qui lui est passé par la tête, franchement ? Bien sûr qu'il allait dire non. Bien sûr qu'il ne peut pas. Ce serait bizarre pour lui, pour elle, pour Jared mais aussi pour toute sa famille. Et sa belle-famille aussi. Vous imaginez ? Qu'est-ce qu'elle devrait dire pour le présenter ? "Et voici Callum, mon ex, premier et grand amour, que j'ai invité parce que j'avais besoin de le voir à mes côtés ... enfin de le voir dans l'église le jour de mon mariage." Non, vraiment, ça ne le fait pas. Et après ce que lui a révélé Callum la dernière fois qu'ils se sont vus, elle aurait dû se douter que cela ne pourrait pas se faire. En fait, elle aurait dû s'en douter en tous les cas. Callum ne peut, et ne doit pas venir à son mariage. Mais alors pourquoi est-elle si déçue ? Elle sait que ce sentiment ne s'estompera pas, qu'elle ressentira une sorte de vide le jour où elle passera devant l'autel et où elle devra dire un "oui" définitif. C'est terrifiant ... Terriblement terrifiant. « Non, bien sûr que non ... » Comment pourrait-elle lui en vouloir pour ça ? « Je suis juste déçue. » Ça, c'est un euphémisme ! « Mais c'est logique en fait, j'aurais dû réfléchir avant de dire une absurdité pareille. » Enfin, cela dit, elle aurait regretté de ne pas lui poser la question au moins une fois. Elle ne regrette pas cette proposition même si la réponse était évidente et qu'elle s'impose comme telle. Il n'aurait pas pu en être autrement, aussi décevant et désolant cela soit-il. Charlie s'efforce de chasser toutes ces pensées de sa tête pour adresser un sourire sincère et qu'elle veut rassurant à Callum. Il ne doit pas s'imaginer qu'elle lui en veut parce que ce n'est pas du tout le cas ...

Pour sauver les meubles, et aussi s'assurer qu'il ne lui filera pas entre les doigts, elle lui demande qu'ils se revoient rapidement. Au moins ça. S'ils doivent être amis, c'est logique qu'ils se côtoient, non ? C'est peut-être trop tôt ... mais elle a besoin de lui. Terriblement besoin de lui. Ce qui est assez ironique parce qu'elle a passé quatorze ans loin de lui, sans avoir de ses nouvelles et elle s'en est plutôt bien sortie ... A présent qu'il est de retour dans sa vie, elle se sent tout bonnement incapable de ne plus l'avoir à ses côtés. Elle ne devrait pas, c'est mal. Sourire aux lèvres, Charlie tend son portable à Callum pour qu'il enregistre son numéro et en fait ensuite de même avec le sien. Leurs doigts se frôlent, à un moment, et elle se sent comme une adolescente. Elle a l'impression de redevenir la Charlie d'avant, celle qui succombait à chaque fois qu'ils étaient proches l'un de l'autre. Mais c'est du passé tout ça, non ? Elle ne ressent plus tout ça pour lui parce qu'elle est avec Jared ... parce qu'elle va se marier avec lui. Très bientôt. « Oui je me rappelle. Je me rappelle de tout. » Oh non, elle n'a rien oublié. Et elle s'en voudrait si ce n'était pas le cas. Le premier amour, ça ne s'oublie pas. Et si elle a beaucoup souffert avec, et à cause, de lui, ce sont surtout les meilleurs moments qui sont restés ... Elle les a chéris quand il est parti et elle les chérit toujours ... autant, aujourd'hui. « Oui, je devais aller voir quelqu'un pour le boulot ... » Elle aurait tant aimé que ce ne soit pas le cas. Qu'elle puisse rester avec lui pendant des heures. Mais elle doit retourner à la réalité et, pour ça, doit le laisser là. Ils se reverront très vite de toute façon, hein ? « A bientôt. » Elle lui lance un sourire étincelant, semble hésiter quelques instants avant de se décider : elle le serre brièvement dans ses bras. Un dernier regard et elle s'éloigne de lui ... de nouveau. Pourquoi est-ce si dur ?

copyright crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: i'm scared... (charlie)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i'm scared... (charlie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I've never been one to walk alone, I've always been scared to try. [May]
» CHARLIE X)
» Charlie-Swan (pas fini!!!)
» Charlie la licorne
» Qui aime bien, châtie bien. - Charlie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-