AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 part of me, apart from me. (ophelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

WE HAD A DEAL ! I SCREW UP MY LIFE, YOU FIX YOURS.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Lyssa est stérile. Tes rêves de fonder une famile s'éffondre.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: part of me, apart from me. (ophelia)    Mar 30 Juin - 18:28



Someway, baby,
it's part of me,
apart from me."

@boniver

Aujourd'hui fut l'une de ces longues journées dont on ne voit pas venir la fin. La chaleur n'aidant en rien ce sentiment. Hugo est habitué à la chaleur et possède une haute tolérance à celle-ci, mais aujourd'hui, tout l'irrite, à commencer par les températures. Peut être qu'il s'est juste levé du mauvais pied ou peut être que c'est dû au fait qu'un autre gamin a fugué la nuit dernière. Il se sent responsable. Pire encore, inutile. Cet adolescent n'était pas à sa charge directement mais pourtant, il ne peut pas s'empêcher de se sentir responsable pour chaque élément du centre. La police a été prévenue, mais Hugo a horreur de faire appel à la police. Il n'a pas foi en eux. Surtout que ce jeune-là détient déjà assez de problèmes avec les autorités. Mais parfois, il faut savoir accepter que certaines choses nous échappent et que nous n'y puissions rien. Il le sait. C'est seulement plus difficile à digérer. Il se console avec le plus important, il va rentrer, la retrouver et soudain, tout ira mieux. Ophelia c'est son point de repère quand tout va mal. Et en cette fin d'après midi, il en a besoin. Surtout après l'évènement auquel il vient d'assister sur le chemin du retour à la maison. Alors qu'il roulait tranquillement, un enfant est sorti de nulle part. Une chance qu'il ne roulait pas bien vite et qu'il était en ville. Il s'est donc arrêté, bien avant la catastrophe. Mais ce n'est pas exactement à cause de cela qu'il reste irriter. Cela concerne plutôt la réaction de la mère à ce moment-là. Elle aurait pu s'en prendre à Hugo, en le traitant de fou furieux, bien que ce ne soit en rien de sa faute, à vrai dire, il aurait totalement compris ce genre de comportement. L'instinct maternel, a powerful thing. Mais au lieu de cela, la femme a empoigné l'enfant au bras violemment, lui criant dessus comme à un écervelé. Le cœur du jeune homme s'est serré. Comment peut-on réagir ainsi ? Si cela avait été son enfant, il l'aurait pris dans ses bras, lui aurait expliqué gentiment de faire attention, de regarder à sa droite et à sa gauche avant de traverser. Mais crier ? Jamais. Bien qu'Hugo soit assez colérique, il déteste les gens qui crient, ou même crier. Certes, parfois c'est plus fort que lui. Mais il met un point d'honneur sur ne pas crier en présente d'enfant. L'autorité ne vient pas de pair avec des cris. On peut éduquer un enfant sans avoir à hausser la voix une seule fois. Tout est dans la fermeté de nos paroles, mais aussi croyance que l'on a en nos méthodes d'éducation. Quand un enfant franchi la limite, il suffit de le replacer aussi vite que possible derrière celle-ci. Si un ton calme ne suffit plus, certes, il faut renouveler d'efforts, mais jamais, au grand jamais s'abaisser à agir comme un malade mental. En rentrant et après s'être débarrés de ses affaires traquillement, il rejoignit sa douce au jardin. Avec comme le pressentiment qu'il la trouverait là. Combien de fois il s'est posé à ses côtés avec un livre, ou un carnet de dessin, à l'observer s'occuper de ses plantes avant tant de délicatesse. Hugo lui, en serait incapable. Il n'est pas certain d'avoir la main verte pour cela. Pourtant, c'est quelqu'un d'appliqué. Il se dirige vers elle, l'embrasse sur le front pendant qu'elle est dans ses bégonias où je ne sais quelle autre fleur. Hugo ne saurait faire la différence. Il reconnaît les Lys, parce que c'était les fleurs favorites de sa mère et d'autres classiques. Elle est tellement belle, même les mains dans la terre. Il lui demande comment s'est passé sa journée. Lui raconte l'évènement, qui semble déjà lointain maintenant qu'il est là à ses côtés. « Heureusement, nous n'aurons rien en commun avec ce genre de parents. »  Il lui sourit. « Pas vrai ? » Mais il connaît déjà la réponse. Ophelia sera une mère attentive et délicate, une très bonne mère. Il en est certain. Avec elle tout devient facile, même envisager des enfants. Parce qu'une partie de lui-même est effrayée. Hugo a peur de ne pas être à la hauteur. Les adolescents, c'est son quotidien. Mais le reste, en sera t-il capable ? Est-ce qu'il sera un bon père ? Il se sent prêt, sans l'être vraiment. Mais avec O comme partenaire dans cette aventure, il sait qu'il y arrivera. Parce que pour la première fois dans sa vie, c'est la première chose dont il est certain. Un peu trop même. Il rigole intérieurement. D'habitude, il est plutôt silencieux quand il rentre.  Ça change. Il aime ça. Parce que pour une fois, elle peut se reposer un peu. Il est conscient qu'elle fait la discussion la plupart du temps. Et à vrai dire, il adore ça, l'entendre parler. Puis elle a toujours des sujets de discussion intéressants. Ce qui n'est pas le cas d'Hugo. C'est pour cela qu'il l'ouvre que quand c'est nécessaire ou quand il est extrêmement bourré. Ce qui n'arrive plus aussi souvent que ça a pu être le cas dans sa jeunesse. Il est certes dommage qu'il parle autant seulement quand il passe de sacré journée. Mais quand il est heureux, il en fait autant, ne vous méprenez pas. Il est juste réservé. Puis, la majeure partie des discussions se passent dans sa propre tête.

_________________

when i'm fucked up, that's the real me
Take a bow and say goodbye. Let the hours pass on by that you get to feel so high. And it's over, it's all over now. What is this ? If it ain't love. Then it's over and understand, nothing lasts forever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

part of me, apart from me. (ophelia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vraie Raison du Départ de Batista
» Départ non réfléchi et vite regrété.
» Patrimoine de Coupvray: Part de Brie
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Les membres du CEP frappés d’interdiction de départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-