AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You get carried away - Liv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Il a eut l'occasion de confier son refuge à un autre pour changer de métier.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: You get carried away - Liv   Jeu 11 Juin - 3:20



Décidément, il semblait ne pas vouloir en rester là. Après tout, ils auraient pu se refaire la bise, répéter à quel point ils étaient heureux de s’être croiser et se revoir un jour. Peut-être même que la jeune femme allait couper court après quelques minutes pour lui dire qu’elle n’avait pas le temps. Mais non, Alf s’y accrochait. En réalité, il s’y accrochait parce qu’elle était un point de repère qu’il n’avait pas eu depuis quelques semaines. Entre le déménagement, le changement de vie, en fait tout. C’était comme tout recommencer. Il se disait donc que de passer un peu de temps avec une vielle connaissance dans un lieu qui connaissait bien lui aurait plus que du bien.
Ce n’était pas très loin à pied de là où ils s’étaient arrêtés. Un petit bar qu’il avait longuement fréquenté en étant plus jeune. Il n’était pas très connu, plus reculé dans une rue avec peu de passage. Il pensait réellement l’impressionner en arrivant devant la façade. Il pensait réellement faire le malin et dire tout prétentieux qu’il est [i]« A peine arrivé, je te fais découvrir quelque chose. C’est qui le  plus fort ? » Sauf qu’au bout de la rue, comme prévu, le blond cru s’être perdu. Il s’était arrêté et Liv l’avait surement imité, un sourire moqueur aux lèvres. Mais il était trop occupé à regarder chaque enseigne. D’abord il crut que le bar en question avait fermé quand le nom lui sauta aux yeux. The Crimson Glow. Mais aux lieux de petites lettres dorées sur fond de bois, l’enseigne criarde s’illuminait de néons colorés. Il était très loin de ce vieux pub qu’il avait connu. Il devait néanmoins avouer qu’ils avaient fait l’effort de garder un petit quelque chose de chaleureux, que le bar ne devienne pas une boîte de nuit mais un petit coin de rendez-vous pour les gens du quartier. Mais « Merde» -ça lui échappa- même les immeubles l’entourant avaient pris un coup de jeune. Le blond rabaissa les poils de sa barbe vers le bar, refusant de plier sous le poids des années passées qui venait de lui taper à la gueule. Il se retournait vers elle et qu’il imaginait maintenant hilare avant même de lui faire face. « Très bien. Moque toi, t’as le droit à deux minutes une fois qu’on sera à l’intérieur. Par contre je promets de piquer une crise s’il n’y a pas de clim au milieu de toute cette modernité. » Même les bars rajeunissent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Ven 12 Juin - 15:18

Tu ne bronches pas à son invitation pour boire un verre. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on recroise une partie de notre passé ainsi. Quoique en ce moment, ça semble être une tendance dans ta vie. Signe que quoiqu'on fasse, les choses nous rattrapent un jour ou l'autre, pour certaines raisons, bonnes comme mauvaises. La vie est un manège. Un manège plus ou moins marrant certes. Le jeune homme ne lâche rien. Comme si la promesse qu'il t'avait fait toutes ces années en arrière valait de l'or alors qu'au fond, tu n'y portes pas grand intérêt, il pourrait t'amener à dans une fourrière que cela n'aurait aucune importance. Un bar. C'est typiquement son genre d'endroit alors cela ne te surprend pas tellement. Tu souris. Il a l'air perdu. En vérité, il l'est un peu. Tu l'imagines ici à ses jeunes années. A quoi ressemblait-il ? Était-il déjà ainsi ? Devant l'enseigne du bar où Alf semblait vouloir t'amener, il se fige. Sa mémoire est un peu rouillée apparemment, maintenant elle est également secouée. Auckland aussi a évolué, sans lui, sans l'attendre. Un juron sort de sa bouche. Tu en rigoles. C'est comme expérimenter un choc générationnel. Tu serais surement surprise toi aussi des changements qui ont opéré dans ta ville natale où clairement, tu gardes que très peu de souvenirs. « Très bien. Moque toi, t'as le droit à deux minutes une fois qu'on sera à l'intérieur. Par contre je promets de piquer une crise s'il n'y a pas de clim au milieu de toute cette modernité. » C'est déjà fait. Tu lui lances une moue de mauvais joueur. Les choses ne se passent pas toujours comme on l'imaginait et dans le fond, tu as toujours adoré ça. Ça fait peur, la pression, le stresse, l'excitation, toutes ces choses qui ressortent de l'inconnu. Parfois ça fait mal, parfois ça rend heureux. Le destin, il suffit de tirer la bonne carte, la carte imaginaire qui pend déjà au-dessus de ta tête depuis le début, sans que tu en es la moindre idée. Il suffit de jouer au con. Prétendre que tu n'en as aucune idée. « Je te rejoins avec cette idée de clim. J'ai bien peur de me transformer en légume sinon. » Petite nature. Tu ne t'es pas seulement radoucie, tu t'es clairement ramollie. La vieillesse, ce n'est pas ce qu'on croit. « Alors ça ressemblait à quoi ici quand tu exhibais ton visage d'ange imberbe ? » Cette barbe, tu t'y fais pourtant. Mais tu n'en perds pas une. Chaque occasion est bonne pour y placer un peu de ton humour si personnel.

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.


Dernière édition par Liv Riggins le Mer 15 Juil - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Il a eut l'occasion de confier son refuge à un autre pour changer de métier.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Jeu 2 Juil - 13:28

C’était comme recevoir une claque de plein fouet. Comme si toutes ces dernières années s’étaient rassemblées pour lui taper en plein visage. C’était ce qu’on appelait prendre un coup de vieux. Et il en prenait à peine conscience. La jeune femme quand elle, qui faisait bien parties de ces vieilles années, rit à peine avait-il commencé à jurer. Heureusement qu’elle était là, il aurait été plus vulgaire. Il n’empêche que son rire, crystallin, un de ces qui font sourire mais dans les pires situations, lui vaut un haussement de sourcils. Il hoche la tête pour mieux la voir, la mettant au défi de rire plus longtemps de lui. Mais il finit par abandonné, lui donnant carte blanche de se moquer à condition qu’ils entrent d’abord dans ce bar, à la recherche d’un peu de fraicheur. Sa moue de mauvaise joueuse lui arrache un sourire et il ne serait dire si c’était par simple amusement ou parce que ça lui donnait cette tête d’enfant qu’il aimait tant. M’enfin, ils étaient enfin d’accord pour rentrer dans ce bar. Et malgré la modernité apparente de ce dernier, Liv ne semblait pas le connaître. C’était un bon point. C’était ce qu’il cherchait après tout. Comme un habitué, Alf lève la main pour faire signe au barman puis désigne une table là où les deux amis s’installent, face à face. Il s’assoit en dernier, attiré par la question de la jeune femme. Il souffle, dans un long soupir nostalgique alors que ses  yeux font le tour de la salle jusqu’à revenir à elle. Un silence, avec sa tête dépitée avant qu’il laisse échapper un rire tout en secouant négativement la tête. Il passait sa main sur sa barbe, si rêche qu’on entendait le frottement sur sa peau. « T’imagines même pas à quel point j’étais tout aussi sexy sans ma barbe.  » Il en manque pas une. Toujours dans un rire il reprend. « Non franchement ici… C’était un vrai rad pourri en réalité. Tout était en bois, la moitié des lumières ne fonctionnaient pas alors il faisait toujours sombre et l’odeur, je te raconte pas. Mais je sais pas, mes parents auraient jamais eu l’idée de me chercher ici avec Louis. Sacré italien. » Finit-il par soupiré, l’air de rien. Le barman s’approche de leur table, faut croire trop ennuyé pour avoir l’occasion de quitter bar comptoir et venir prendre leur commande. Une bière pour le blond, comme à son habitude. Puis il dirige son regard vers la blonde, haussant un sourcil dans un air provocateur. « Tu bois toujours, j'espère ? » Qu’elle ferait honneur à ce temps où il passait la chercher le soir. Qu’elle lui montrait les meilleurs coins de Sydney pour rendre leurs nuits inoubliables. Mais aussi leurs matins atrocement difficiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Sam 4 Juil - 18:08

« T'imagines même pas à quel point j'étais tout aussi sexy sans ma barbe. » Non, tu l'imagines difficilement sans sa barbe maintenant, encore moins adolescent. Il devait déjà donner du fil à retordre à son entourage. Tu rigoles à cette idée. « Non franchement ici… C'était un vrai rad pourri en réalité. Tout était en bois, la moitié des lumières ne fonctionnaient pas alors il faisait toujours sombre et l'odeur, je te raconte pas. Mais je sais pas, mes parents auraient jamais eu l'idée de me chercher ici avec Louis. Sacré italien. » Ce bar a donc bien changé. Tu t'amuses à imaginer à quoi il ressemblait avant. D'après son descriptif, il avait tout l'air d'un endroit sympa. Du moins, tout à fait le genre d'endroit dans lequel tu l'imaginais plus jeune. A chercher les problèmes. Mais ce qui retient ton attention c'est la fin de sa phrase. Louis. Sacré italien. Tu ne peux t'empêcher de faire le rapprochement. Si c'est vraiment le cas, en voici une drôle de coïncidence. Tu finis par demander la même chose que lui, une bière, ça ira très bien. Tu ne prends pas le temps de répondre à sa question. Tu aurais pu lui faire croire que non, parce que tu es enceinte. Juste histoire de voir sa tête à ce moment là. Mais non. Bien entendu que tu bois toujours. Pas comme une ivrogne bien entendu, mais de temps en temps, qu'est ce qui t'en empêche ? Seulement s'il s'attend au genre d'apéro comme à Sydney, tu ferais mieux de le prévenir directement, tu n'es plus aussi jeune que tu avais l'habitude de l'être et l'alcool te réussit beaucoup moins aujourd'hui. Surtout les lendemains. « Wait, tu parles d'un certain Louis Costello ? L'ainé Costello ? » Alfred et Louis Costello ? Tu ne peux t'empêcher d'hausser les sourcils. Pour un scoop, c'est un scoop. Des italiens dans le coin, il n'y en a pas trente-six. « Toi et Louis, vous traîniez ensemble ? » Tu as soudainement du mal à l'imaginer celle là. Louis n'a jamais été le Costello avec lequel tu étais le plus proche. Par ordre d'idée, c'était premièrement et bien entendu Milo, secondé de Sam et enfin, pour finir de Louis. Jilian pouvait elle se situe entre Sam et Louis. Puis les choses ont changé. Tu as fini par te retrouver avec Louis plusieurs fois au dessus de la tombe de Milo. C'est même devenu un petit rendez-vous habituel. Puis cela aussi a fini par changer. Tu n'y es pas retourné depuis un moment. Par manque de temps, manque de motivation. Qu'est-ce que tu pourrais bien faire là-bas aujourd'hui ? Ressasser des souvenirs toute seule ? No thanks. « J'étais amie avec son frère, enfin, ses frères. J'ai passé beaucoup de temps chez eux. Comment cela se fait-il que nous ne nous soyons jamais croisé ? » Cela aurait été assez drôle. Le monde est si petit, c'est dingue.

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.


Dernière édition par Liv Riggins le Mer 15 Juil - 17:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Il a eut l'occasion de confier son refuge à un autre pour changer de métier.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Mar 14 Juil - 23:22

C'est idiot mais Alf peut pas s'empêcher de sourire quand elle commande une bière à son tour, n'ayant ainsi même pas besoin de répondre à sa question. Ils étaient pas là pour une cuite mais le goût amer de la boisson lui faisait remonter plus de souvenir passés a Sydney. Encore heureux qu'ils n'étaient pas partis pour ce genre de soirée dont ils avaient tant eut l'habitude. Bref, le voilà encore en train de parler comme un vieux de son enfance et d'évoquer Louis, un tout aussi vieil ami, a ses souvenirs. A la mine perplexe de la blonde, il hausse un sourcil se demandant d'abord s'il avait dit quelque chose de travers ou si le prénom de son ami lui disait quelque chose. Costello, ouais. Des noms comme ça c'était dur à oublier. Ou peut-être qu'il sonnait que trop italien. Alfie hochait la tête, confirmant qu’il s’agissait bien ce Louis-là. Puis il continuait de répondre bêtement en agitant la tête, quoique l’air de plus en plus perplexe. Il ne voyait pas très bien où elle voulait en venir.  L’avait-elle connue aussi ? En tant que simple ami ou dans le même genre de relation qu’eux deux avaient entretenu quelques années plus tôt ? Bordel il priait pour ça ne soit pas le cas. C’était bien l’un des rares trucs qu’il détestait à avoir un commun avec les amis. Les femmes. Fallait pas jouer avec ça. Sauf que ça ne marchait que dans un sens. Donc ça ne le dérangeais pas de venir essayer avec l’une d’entre elles bien qu’elles aient déjà eut des relations avec un ami. C’était son côté égoïste, presque détestable à souhait.   Alors quand elle finit par expliquer comment elle connaissait, il soupire, sans cacher son soulagement. « Pendant un instant j’ai cru que t’allais m’annoncer qu’il s’agissait de ton ex. » Il aurait fait scandale, pour sûr. Mais rien de très sérieux, ce qui expliquait ce sourire taquin sur son visage, transformé en quelque chose de plus enthousiaste quand les bières furent posées sur leur table. « Peut-être que si. » Peut-être s’étaient-ils déjà croiser. Il hoche la tête, sous-entend qu’en réalité il la connaissait depuis bien plus longtemps. Laissant planer le doute, il prit son verre dont le dernier quart moussait jusqu’au bord pour y tremper ses lèvres. Et c’est donc la moustache pleine de mousse blanche qu’il reprit. « Peut-être que je t’ai déjà aperçu mais que tu étais encore trop jeune alors j’ai préféré attendre quelques années.  » Haussant les épaules, l’air de rien alors qu’il venait de sous-entendre qu’il avait tout prévu. Mais il en n’était rien. Jamais il n’aurait pu prévoir de la retrouvé à Sydney. Il voulait simplement la taquiner sur son ‘jeune’ âge.  « Alors tu connais Blondie ? S’il savait. Je veux dire Sam. Parce que tu vois ça ? Et il montre la cicatrice en cours de disparaître au-dessus de son arcade. C’est la dernière fois que je l’ai croisé au bar ! On a appris à refaire connaissance. »



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Mer 15 Juil - 17:39

Il soupire. Ce qui vaut à la jeune femme une mine surprise. « Pendant un instant j'ai cru que t'allais m'annoncer qu'il s'agissait de ton ex. » Bien qu'elle comprend mieux désormais à quoi ce soupire correspondait. Louis, son ex ? Alors ça. C'est quelque chose qu'elle a du mal à concevoir un jour possible. Elle rigole d'ailleurs à cette réflexion. Elle n'a jamais été associée à un Costello de cette manière. Et cela ne risque jamais d'arriver. « Peut-être que je t'ai déjà aperçu mais que tu étais encore trop jeune alors j'ai préféré attendre quelques années. » Le fait qu'il change de sujet facilite les choses. Surtout avec ce genre d'humour. Comme si Alf l'avait repéré au berceau. Ce qui serait moralement dégoutant. Mais venant du jeune homme, rien de surprenant. Ce qui lui arrache un deuxième fou rire. Liv s'imagine alors qu'il est peut-être vrai, peut être qu'ils se sont déjà rencontrés, sans vraiment le savoir. Qui sait ? En tout cas, le hasard est bel et bien joueur. Ils auraient pu se rencontrer ici, mais non, c'est à Sydney que tout s'est déroulé. Ce qui est en réalité, une bonne chose. A l'époque, Liv pouvait encore être qui elle voulait. Aujourd'hui, les choix restent limités. Les responsabilités de la vie d'adulte sont à blâmer. Elle est d'ailleurs contente de l'avoir retrouvé. Bien que ce soit également étrange. Elle a du mal à remettre tout cela dans le contexte. Ce qui s'est passé entre eux semble si loin, si invraisemblable aujourd'hui. Deux univers séparent les jeunes gens qu'ils étaient. Pourtant, leur amitié n'a pas souffert de toute ça. C'est agréable. « Alors tu connais Blondie ? (..) Je veux dire Sam. Parce que tu vois ça ? dit-il, en désignant son arcade. Une légère cicatrice y prenait place. C'est la dernière fois que je l'ai croisé au bar ! On a appris à refaire connaissance. » Cette remarque vaut à la jeune femme un effet de surprise assez inattendu. Elle déglutit sa gorgée de bière un peu trop vite. Costello et Treesh dans une bagarre ? Elle ne peut s'empêcher d'être soudainement inquiète pour son adversaire. Dans quel état peut-il être.. « Ne me dis pas que c'est à cause d'une fille ? Je ne pensais pas que tu avais besoin de ça. » Elle étire un sourire. « J'étais surtout très proche de Milo.. Puis ensuite.. on s'est tous plus ou moins perdu de vue. » Son sourire s'estompe. Elle se concentre sur son verre. Un peu trop même. « Mais dis-moi tout, c'est quoi votre histoire à vous ? A part vous sauter dessus bien évidemment. »

Spoiler:
 

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net

TRY AGAIN, FAIL BETTER.

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE:
Luck's karma: Il a eut l'occasion de confier son refuge à un autre pour changer de métier.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   Jeu 16 Juil - 12:26

Dès que son amie rigole, Alf ne peut s’empêcher de sourire voir de rire avec quel. Ce genre de sourire de satisfaction pour mettre de la bonne humeur dans la conversation, la rendant plus légère, plus agréable. Et puis même, la voir sourire après toutes ces années d’absence ça lui réchauffait le cœur. Dans une situation plus courante, évoquer une bagarre aurait dû inquiéter son amie. La conversation serait devenue plus sérieuse. Mais Alfred c’était battue tellement de fois, pour un oui et pour un non qu’annoncer une vulgaire blessure faisait plus rire qu’autre chose. C’était bien fait pour lui dans un sens. « Ne me dis pas que c'est à cause d'une fille ? » Le blond hausse aussitôt un sourcil, l’air presque outré. Un peu qu’il n’avait pas besoin de ça pour séduire une fille. A qui croyait-elle parler. Mais quand il voulut se défendre, trouver l’origine de cette dispute, il fut dans l’incapacité d’expliquer comment cette soirée avait commencé. Bordel fallait sérieusement qu’il arrête de boire autant en soirée. Il finit par hausser les épaules, buvant encore quelques gorgée de son verre jusqu’à en voire le fond. « Il n’y a pas vraiment d’histoire. Il m’a fait chier, je l’ai fait chier. Un autre s’en est mêlé. Tu vois le genre. Puis il a fini par payer sa tournée. Et rien que pour ça je lui pardonne. » Ou peut-être parce qu’il n’était pas vraiment rancunier. Ça aurait été comble après ce qu’il avait fait de lui en vouloir. Mais assez parler de lui, parler des autres. Le jeune homme ne savait pas grand-chose de la nouvelle vie de Liv. Mise à part qu’elle n’avait pas d’enfant et pas de bague au doigt. Heureusement pour elle d’un côté. Il aurait forcément cherché le tonton poule. Quoiqu’il en soit, il voulait savoir ce qu’elle avait fait ces dernières années, ce qu’elle était devenue. Ils avaient tant à rattraper. Et fort heureusement, ils avaient un peu de temps devant eux. Alors après lui avoir adressé toutes ses questions, il attira l’attention du barman en levant la main, lui faisant signe de lui ramener deux verres supplémentaires.




-the end-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You get carried away - Liv   

Revenir en haut Aller en bas
 

You get carried away - Liv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Carried away by a moonlight shadow ♫ (Xaldin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-