AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i wanna run away (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: i wanna run away (sam)   Mar 9 Juin - 16:29

i wanna run away
“La seule façon d’être suivi, c’est de courir plus vite que les autres.” Δ F.P.


Courir. Toujours plus vite, toujours plus loin. Courir à en perdre haleine, à s'en couper les jambes, à s'en exploser le souffle. Tel était le programme matinal de Riley Thompson. Cependant, elle devait déjà réussir à s'extirper de son lit pour le suivre. Elle repousse le drap qui les recouvre, elle et Connor. Elle s'étire, elle a les muscles encore en sommeil. Puis au final, elle quitte ce délicieux matelas pour la cuisine. Meilleur lieu matinal, sachant qu'il y a du café. Riley en fait couler avant de l'emporter sur la terrasse. Elle s'assoit et profite du bon air néo-zélandais. Il fait assez chaud, le ciel est bleu, la ville commence à bien se réveiller, quoique certains soient levés depuis déjà plusieurs heures. Le liquide est chaud bouillant. Riley s'en brûle la langue à vouloir aller trop vite. Elle admire la vue lorsque Connor la rejoint. Il dépose un baiser dans son cou et l'enlace tendrement. Elle est un peu gênée alors qu'elle ne devrait pas. Peut-être parce qu'elle doute de ses sentiments envers lui. Elle aimerait avoir cette même tendresse mais ça ne lui vient pas naturellement. Du coup, elle se force. Elle enlace ses bras sur les siens, comme si elle voulait le retenir alors que ce n'est pas le cas.

Sans savoir pourquoi, elle finit tout de même par se détacher et se lever pour rentrer. « Tu as un rendez-vous ? Demande t-il. » « Oui, j'ai rendez-vous avec le stade. » Elle se prépare pour aller courir, prend une douche, enfile une tenue de sport et hop, elle est prête. Riley s'apprête à claquer la porte lorsque Connor la retient : « Je t'aime Riles. » « Moi aussi, répond t-elle. » Et il dépose un baiser auquel elle répond mollement. Il est surpris mais elle tourne les talons et prend la route de l'ascenseur. Pourquoi a t-elle dit 'moi aussi' ? Elle ne sait pas. Elle est perdue. Mais qu'est-ce que tu fais Riley Thompson ?

***

Ça y est. Elle voit le complexe sportif. Riley gare sa voiture. Elle prend le sac de sport posé sur la banquette puis descend. Elle entre dedans et cherche une tête familière : celle de Sam. Oui, elle a oublié de le mentionner à Connor mais elle a rendez-vous avec son demi-frère. Ils vont courir. Enfin, normalement. Riley passe le lieu au peigne fin, pas la moindre trace de Sam. Elle regarde de tous les côtés mais rien, elle ne l'aperçoit pas. Concentrée sur les visages qui passent devant elle, elle est surprise lorsqu'il arrive derrière elle et lui fait une petite surprise. « Sam, purée. J'ai cru que tu n'allais jamais venir. » Ils échangent ensuite quelques banalités. Des mots simples mais qui font du bien. « Bon, t'es prêt ? » Il lui retourne la question. Elle lui répond qu'elle doit aller poser son sac de sport dans le casier qu'elle occupe, le 1014. Riley le laisse donc seul. Ils se retrouveront sur la piste après tout. Bizarrement, elle est contente de voir Sam. Elle sait que ça ne va pas très fort. Ouais, ses problèmes avec Lucy ne doivent pas lui donner une pêche d'enfer. Cependant, faire du sport lui sera bénéfique, enfin il paraît. C'est censé vider la tête. Riley l'espère. En ce moment, sa tête est un mélange de carnaval et d'Ibiza avec une seule personne aux platines et cette personne, ce n'est pas Connor. Riley ne doit pas penser à elle. Ah, ça non. Elle ne peut pas. Et si Connor sentait que les choses n'étaient plus comme avant ? Sept ans, c'est long. Briser sept ans d'amour pour Caitlin, était-ce faisable ? Riley pose le sac et se maudit intérieurement pendant quelques minutes. Elle ne doit pas penser à elle. Elle quitte les casiers pour retrouver l'air frais. Au loin, elle aperçoit Sam et le rejoint en trottinant.

« Je suis là, lance t-elle avec enthousiasme. »

Ils commencent à s'échauffer et les tours de pistes défilent. Ne supportant plus la lenteur, Riley lance un petit défi auquel Sam ne résistera pas : « Le premier arrivé aux gradins gagne une glace payée par l'autre. » Et elle se met à sprinter en espérant qu'il ne la rattrapera pas.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas

AND YOU SAID YOU ARE
U N C O N S O L A B L E

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: DOWNTOWN, n°137.
Luck's karma: il va être père.
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: i wanna run away (sam)   Sam 13 Juin - 20:38




Oh, don't you dare look back.
Just keep your eyes on me.

@walkthemoon

Du sport. Il n'a pas meilleure idée pour se défouler, pour se vider l'esprit. Et il en a plutôt besoin en ce moment, lui qui n'est pas au top de sa forme. Pas physiquement, plus mentalement on dira. Le moral n'est pas à son meilleur, et quand il n'y est pas, le reste a du mal à suivre. C'est pourquoi il n'a pas hésité un instant, pour donner rendez-vous à Riley. Faire du sport avec sa demi-soeur, ça fait partie des petits trucs qui lui manquaient, aux États-Unis. Car en plus d'être un réel échappatoire, dans ce rendez-vous plutôt physique, il n'est pas que question de se dépenser. Non, comme toujours, il y a plus. C'est une occasion pour parler un peu plus sérieusement, entre deux exercices. Des confessions, et des sujets bien plus légers. Et pour le coup, Sam, il a besoin d'en entendre sur sa vie à elle, pour retrouver un peu le sourire, pour oublier la sienne aussi. Il ne prétend pas avoir les réponses à ses questions, ou les bons conseils à donner. Sa vie sentimentale en est la preuve flagrante. Mais en tant que grand-frère, il doit être là. Du moins, essayer, d'être là pour elle. De rattraper le temps perdu, et de lui prouver que oui, elle peut toujours compter sur lui. Que lui reste-t-il, après tout ? Pas grand chose. Lucy, il ne veut plus y penser. Quelques prétendus amis. Louis ne lui parle toujours pas. Il n'a que sa mère, son beau-père, et elle, Riles. Bref, il sort de ses pensées. Quitte son véhicule et choppe ses affaires. Pas le temps de rêvasser, Riley doit sûrement déjà l'attendre. Il scrute les lieux, à la recherche de la petite blonde. Et lorsque enfin, il la trouve, il s'en approche discrètement, la surprenant sans doute, à en juger par la manière qu'elle a de se tourner. « Hé, quand même, j'allais pas loupé un de nos rendez-vous sportifs. » Répond-t-il avec un petit sourire. Quelques formalités s'en suivent. Puis elle part se préparer, tandis que lui refait ses lacets, et en profite pour poser ses bandes de k-taping le long de sa cuisse gauche.

Puis, c'est sensiblement à cet instant qu'elle revient. Que les tours de piste commencent. Doucement d'abord, puis ça gagne doucement en intensité. Le rythme cardiaque grimpe, la fréquence respiratoire avec. De bons exercices d'endurance, avant de se lancer dans quelque chose de plus spécifique. Ils échangent quelques mots par moment, mais pas plus. Jusqu'à ce qu'elle lui lance ce fameux défi, pour se mettre à sprinter jusqu'aux gradins. Il lui offre un grand sourire avant d'allonger la foulée lui aussi, pour se rendre compte qu'elle a une bonne longueur d'avance. Il n'est pas certain de la rattraper. C'est qu'elle est rapide, il faut dire ce qu'il en est. Et la douleur qu'il garde dans sa cuisse n'aide en rien, mais, il n'est pas du genre à se plaindre. Alors il sprinte, lui aussi, mais se voit forcé de constater qu'elle a gagné. « Woh, toujours aussi rapide à ce que je vois. Tu n'as donc aucune pitié pour ton vieux frère ? » Fait-il, en reprenant tranquillement son souffle. De grandes inspirations qui apportent un peu de frais. Il faut le dire, il fait vraiment chaud. Le soleil tape, et ce n'est pas la meilleure des heures, pour courir comme des débiles sous le soleil. Mais ça le fait sourire, comme toujours. Il s'avance pour aller prendre sa bouteille d'eau, lui tape un highfive au passage. « Mais, félicitations Speedy Gonzales. » Il lui offre un grand sourire à nouveau, avant de s'asseoir un peu au bord des gradins, au premier étage. Ce n'est pas conseiller de s'asseoir pour reprendre son souffle. Mais sa cuisse le lance un peu, alors il préfère se reprendre ainsi. « Et j'avoue que je ne dirais pas non à une glace, avec cette chaleur. » Il pousse un profond soupir. Passe une main dans ses cheveux en bataille, avant de prendre une autre gorgée d'eau. « Et non, je n'essaye pas d'esquiver une deuxième raclée. Je me dis juste que t'as sûrement beaucoup de choses passionnantes à me raconter, Riles. » Est-ce qu'il est ironique ? Pas vraiment non. Il la taquine juste, comme le feraient un frère et une sœur.

_________________

    It's spiraling down, biting words like a wolf howling. Hate is spitting out each others mouths, but we're still sleeping like we're lovers. Still with feet touching, still with eyes meeting, still our hands match, still with hearts beating. @daughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

i wanna run away (sam)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. Girls just wanna have fun !
» ➺ IF I'M GONNA DIE, I WANNA STILL BE ME.
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» [libre] I wanna be, the very best !!
» CBS wanna trade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-