AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 you shine brighter than anyone does (cael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: you shine brighter than anyone does (cael)   Dim 7 Juin - 22:26



{ cael & jack }

“Second chances they don't ever matter, people never change”


› daisy's diner (SOUTH.AUCKLAND), 10h15.
Installée sur une banquette en plastique de couleur vive, Jack tente de siroter sa limonade de la manière la plus naturelle qu'il soit. Son pied tapote le sol au rythme de The Great Pretender des Platters qui passe en fond sonore. Elle qui n'est pas sensible à l'art musical voit son corps réagir de manière instinctive, comme une trahison de ses membres qui ne répondent plus à sa propre volonté. Finalement, la voix de Bobby lui fait lâcher la paille qu'elle tient du bout des lèvres. « Voilà un peu d'argent et des faux papiers, au cas où... ». Son regard observe la décoration du petit restaurant, alors que son ouïe est entièrement portée sur l'homme assis sur la banquette face à la sienne. Le sachet en plastique est posée à côté de son bras droit, n'attendant que d'être rangé dans son sac. Pourtant, Jack ne réagit pas tout de suite. L'expérience lui a appris que se précipiter sur ce petit sachet risque d'éveiller les soupçons. C'est surement une attitude un peu paranoïaque, mais comme le dit si bien Bobby : il vaut mieux prévenir que guérir.
Encore une fois, Bobby lui vient en aide sous la direction de son père qu'elle n'a pas vu depuis sept bonnes années, mais cet homme ne semble pas le faire à contre coeur, bien au contraire. Le cas de Jack semble lui tenir à coeur, comme s'il prenait soin de cette fille qu'il considère un peu comme son propre enfant. « Si t'as un problème, tu sais comment me contacter... Prend soin de toi, gamine... ». Le regard de la jeune femme se pose enfin sur le visage de son protecteur. Depuis combien de temps ne l'a-t-elle pas vu ? Six ? Dix mois ? Elle ne sait plus vraiment. Quoiqu'il en soit, la dernière fois était très certainement à l'autre bout de la planète. Il lui offre un sourire tendre témoignant de l'affection qu'il a pour elle. Au final, elle ne connait que très peu de choses sur cet homme, mais elle lui fait confiance. C'est lui, qui l'a récupéré après le meurtre de sa mère et ce qu'il lui est arrivé... C'est lui qui a foutu une balle en pleine tête de ce salaud de Richard qui s'est surement égaré à profiter du corps de l'adolescente plutôt que de la tuer directement... Au final, Jack ne sait pas vraiment ce qui est le pire, mais heureusement pour elle, Bobby était là. C'est lui qui l'a sauvé d'une mort certaine. L'homme pose deux billets sur la table et alors qu'il s'apprête à se lever, Jack pose sa main sur celle de l'homme, le stoppant dans son élan. « Eh Bobby, », commence-t-elle attirant l'attention de l'homme. Leurs regards se rencontrent. « Merci... Merci pour tout... », souffle-t-elle, parfaitement sérieuse. Jack n'est pas du genre a accordé son respect facilement, ni même sa dévotion, mais Bobby est un cas à part, le seul être encore vivant sur cette planète au courant de sa fragilité, de l'âme d'enfant qui vit encore en elle. Le seul face à qui elle ose montrer un petit peu de faiblesse. Pour la seconde fois, il lui offre un sourire, presque désolé et finit par s'en aller. Leur entrevue n'a duré que cinq minutes tout au plus, même pas le temps pour elle de finir son verre de limonade, mais sa sécurité veut que leurs rencontres soient toujours rapides et concises. Rangeant le sachet que lui a fait passé son ami dans son sac à main, Jack finit par se lever,  prête à s'en aller.

Son short noir dévoilant ses longues jambes galbées semble assez discret et banal pour que Jack se fonde facilement dans la foule, seulement, comme une barrière mise sur son chemin, une pression se fait sentir au niveau de son épaule, suivit d'une vive douleur. Sous le choc, son sac tombe à terre et sa main vient immédiatement se poser sur son épaule endolorie. « Putain, mais vous pouvez pas faire ga... ». La bouche entre ouverte par la surprise, Jack ne termine même pas sa phrase alors que son regard de braise se pose sur ce visage qu'elle connait si bien. Il a un peu changé en trois ans. Ses traits sont plus affirmés, ses cheveux un petit peu plus longs... mais il n'a pas vraiment changé. Il y a cette même étincelle dans son regard, ce même charme qui a su conquérir son cœur de pierre quelques années auparavant. Elle sent son organe vital s'emballer dans sa poitrine et son souffle se couper. Comme un retour dans le passé, elle a l'impression que rien n'a changé, que tout est pareil, comme elle l'a laissé en partant. Elle se souvient encore de cette soirée, alors que Cael l'avait suivi et qu'une violente dispute avait éclaté. Ce soir où elle a posé ses lèvres sur les siennes, partageant avec Cael un baiser dont elle se souvient encore du goût sucré et de l'intensité. Ce baiser qui laisse en elle comme un manque, une sensation d’inachevé... « Reggins ? », finit-elle par demander, sans même réfléchir à deux fois, comme un vieux réflexe, pourtant parfaitement consciente de l'absurdité de sa question. Oui, c'est bien lui, il n'y a pas l'ombre d'un doute là dessus. C'est bien Cael Riggins, là, face à elle, trois ans après leur dernier échange assez mémorable...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité




MessageSujet: Re: you shine brighter than anyone does (cael)   Jeu 11 Juin - 14:01



{ jack & cael}

“Second chances they don't ever matter, people never change”


Les pieds qui traînent, le regard qui vadrouille, l'envie de rien faire t’accapare tout entier et ta l'impression que tu ne t'en sortiras jamais. Tu marches sans réel but, sans rien voir. Seul avec tes pensées tandis que la foule autour de toi te paraît illusoire. Moins ancré dans la vérité que les sentiments qui te traversent depuis quelques jours. C'est comme si toutes ces personnes n'étaient là que pour le décor, pour le bien de la scène. Sans âme, sans vie. Ils te contournent, certains ne s'en donnent pas la peine et te percutent sans que tu réagisses. Comme un test pour savoir ton degré t'appartenance à se monde que tu perdrais à tous les coups. T'es désarmé, perdu. Marilhéa t'as dit non et tu sais pas ce que tu dois faire. Tu sais pas si t'as plus envie de courir chez elle pour lui dire que tu t'en fous de tout ça ou si tu préférais courir dans l'autre sens pour y échapper. Ca fait longtemps que tu t'étais pas sentie comme ça. Longtemps que ton cœur ne s'était pas pourvu de sentiments aussi paradoxaux. Tu te rappelles bien la dernière fois, ça te ronge et te rongeras surement toujours. Raison même pourquoi tu te sentais si bien avec la jeune infirmière. Parce qu'elle te faisait oublier. Elle te changeait, te magnifiait autant qu'elle embellissait tes actes passé. Perdu dans tes pensées, une énième personne se cogne à toi. Elle t'interpelle, comme les autres avant. Sauf que pour la énième fois tu ne continues pas ton chemin comme si de rien était. Non, tu t'arrêtes. Tu te stop net. Sa voix. Tu pourrais la reconnaître entre mille. Même après tout ce temps. Ton regard se pose sur son visage, comme pour confirmer ce que tu sais déjà. C'est elle. Jack. Tu ne saurais dire si elle a changé. Surement. T'es simplement trop occupé à te perdre dans ses yeux. Ses yeux qui n'appartiennent qu'à elle, qui ont toujours été un mystère et qui t'ont laissé orphelin de leur présence un jour. Ce jour même ou ses lèvres se sont posés sur les tiennes pour te laisser le goût d'un baiser passionné et inachevé. Un sentiment frustrant à l'extrême qui ne t'as jamais quitté, flirtant avec ce manque provoqué. Tu ne sais pas combien de te vous restez là a vous observer. Comme pour apprivoiser cette réalité que quelque seconde plus tôt tu n'aurais pas soupçonné. C'est elle qui finit par laisser échapper ton nom de ses lèvres. Comme elle l'a toujours fait, avec son insolence éternelle dans sa manière de le prononcer. « Jack... » Comme un écho à ses paroles, le murmure t'échappes. Comme pour être sûr que c'est bien elle. Toi qui as toujours tout fait pour l'oublier, qui l'a détesté et adoré. Qui la hais mais l'aime comme personne. Qui ne pensais jamais la revoir, comme un fantôme du passé qui te hanterais jusqu'à la fin de tes jours. Tu n'en reviens pas. Elle est là, devant toi, trois ans plus tard. « Jack mais... qu'est ce que tu fais là? » Des milliers de questions viennent t'assaillir et si tu pouvais, tu demanderais une réponse à chacune d'entre elles. Seulement tu as l'impression d'avoir perdu la faculté de parler et c'est seulement la plus bateau et attendu de toutes que tu réussis à sortir. Tant pis, c'est déjà ça. Tu restes toujours figé, comme si tu t'attendais à ce que n'importe quel mouvement la fasse fuir à nouveau. Et cette fois-ci sans retour.
Revenir en haut Aller en bas
 

you shine brighter than anyone does (cael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SHINE BRIGHTER THAN A SHOOTING STAR ✖ byeok #1
» [Cael, Korch, Eldrich]Leçon n°1 : comment faire un miracle ?
» Shine bright like a diamond ▬ Sovahnn
» MARLENE MOIRA HAYWORTH ♦ I used to shine bright like that diamond until that day.
» you make me shine ▲ shane

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-