AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 new look and meetic time (Liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité




MessageSujet: new look and meetic time (Liv)   Dim 7 Juin - 15:58




Hey brother, there’s an endless road to re-discover.
Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.
Oh, if the sky comes falling down for you,
There’s nothing in this world I wouldn’t do.

@damienmcflycover

Humeur maussade, le corps enfoncé dans ton canapé et pas près d'en décoller, tu fixes ton écran de télé sans vraiment le voir. Aujourd'hui t'as simplement pas envie. Comme depuis deux jours. Bon, une semaine. Depuis qu'elle t'a dit non. Depuis que tu sais pas si elle t'a dit non pour la bague ou non à vous deux. T'es perdu. Puis tu peux pas aller la voir, tu peux pas aller lui demander comme si de rien était "au fait, on est encore ensemble ou t'as juste dit non à être ma femme? histoire que je sois au courant si j'ai le droit d'aller en baiser d'autre ou pas. ". Enfin tu l'aurais pas dit comme ça. T'es pas un poète d'accord, mais y'a des limites. Disons que c'est comme ça que tu lui parles dans tes pensées. Hier tu t'es surpris à l'insulter de tous les noms possibles. Puis après t'a eu envie de te frapper, parce qu'elle mérite pas, elle a juste plus de présence d'esprit que toi. Tu t'es frappé pour te punir, une bonne claque sur la joue. T'as eu mal. T'es con. Toujours est-il que pour toi c'est du pareil au même, elle n'a pas voulu de toi, point. T'attrapes la bière qui est posée là devant toi depuis une bonne heure, le temps exact qui s'est déroulé depuis la dernière fois que t'es allez pisser. Optimisation de tout déplacement, une de tes règles de vie. Quand tu l'a dans la main, tu réalises que tu vas devoir t'y attaquer avec les dents si tu ne veux pas bouger tes fesses de ce fauteuil. Sauf que t'es pas vraiment doué à ça et tu galères, tu t'y reprends à plusieurs fois avant d'enfin entendre le fameux déclique. Ca te donnerait presque envie de crier "VICTOIRE". C'est d'ailleurs exactement ce que tu fais, trop fort, complètement trop pour la simple ouverture d'une bouteille de bière. Liv t'as surement entendu à deux pas. Tu sais pas pourquoi à cet instant tu te fais la réflexion que t'aimerais bien qu'elle vienne, là tout de suite. Alors tu cris, exactement de la même manière que ton victoire. "LIIIIIIIIIIIV" Franchement, la discrétion et toi ça fait deux. Tu bois une gorgée pas fraîche de ta boisson, mais c'est ta faute t'as trop attendu alors tu dis rien. T'façon t'aurais l'air con si tu t'énervais contre les meubles parce que ta bière est pas fraîche. Quand tu vois la tête de ta cousine faire son apparition, tu lui souris, de la manière la plus ironique et la plus désespérée qui soit. Elle sait déjà Liv. Bah oui, ton râteau t'as pas manqué de lui raconter, et ça t'arranges de l'avoir fait parce que là, t'aurais vraiment aucune envie de refaire un topo de ton échec cuisant.


Dernière édition par Cael Riggins le Lun 15 Juin - 14:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Dim 7 Juin - 18:40




Hey brother, there’s an endless road to re-discover.
Hey sister, know the water's sweet but blood is thicker.
Oh, if the sky comes falling down for you,
There’s nothing in this world I wouldn’t do.

@damienmcflycover

Tu te bats avec ton sèche cheveux, aujourd'hui, il ne semble pas vouloir coopérer, faisant court circuler l'ampoule de ta salle de bain. Putain de court circuit. Enfin qu'est-ce que tu en sais, la mécanique et toi, ça fait deux. En tout cas, tu as besoin d'un nouveau sèche cheveux. C'est là que tu l'entends, même à travers les murs. Il semblerait qu'il a gagné à quelque chose. Peut être qu'il regarde simplement un match à la télé. Tu n'iras pas vérifier. Les matchs c'est loin d'être ton truc. Regarder des gens courir après un ballon, très peu pour toi. Enfin, tu n'oserais pas dévaloriser un sport plutôt qu'un autre, mais avouons-le, it doesn't make any sense. Comme certains ont tendance à croire que vouloir tenir sur une planche ne prouve absolument rien. Chaque son truc. Fin de l'histoire. Tu frappes sur l'objet entre tes mains, saloperie d'appareil. Il fallait que tu lâches alors que la moitié de mes cheveux sont encore humides, de grosses gouttes viennent perler à leurs pointes. Tant pis. Tu prends une serviette et tu tentes de finir ainsi. Retour à la belle époque de nos grands parents ou à plus longtemps encore. Peu importe. Tu as plutôt l'habitude des cheveux humides. Ils le sont d'ailleurs quatre-vingt pourcent de ton temps. Les pauvres, ils souffrent. Ce que tu fais subir à ton corps, en tant que femme, en tant que surfeuse et autres, ce n'est juste pas possible. Nous sommes ignoble, tous autant que nous sommes. Et encore, tu ne parles même pas des gens ayant recours à la chirurgie esthétique. Quelle bande de fou. Ton nom résonne encore une fois entre ces murs. C'est sa manière à lui de te dire de ramener tes fesses. Soit tu as encore fait quelque chose, soit il a besoin de toi. Dans les deux cas, il ne se démène pas pour venir à toi, le choix inverse est fortement plus intéressant. Alors tu abandonnes ta serviette, ta dégaine encore une fois qui laisse à désirer. Tu es habillé c'est déjà pas mal. Tu traverses la cuisine et te voilà dans son salon. Un salon plus vivant que le tien, bien qu'il soit convivial. Tu ne possèdes pas de téléviseur, juste des consoles, relié à que dal. Vive ta logique. « Présente. » Le voilà installé sur son canapé, là ou tu l'as laissé quelques heures auparavant. Une bière à la main et un sourire plaqué sur le visage. Tu t'installes à ses côtés, retroussant tes jambes sous ton derrière. Il a besoin de toi. Il n'ira pas te le dire ainsi, mais tu le sais. Qui peut lui en vouloir. Ce n'est pas tous les jours qu'on se prend un râteau à une demande en mariage. « Bon, maintenant c'est quoi le plan ? Nouveau look pour une nouvelle vie, le mur des lamentations, tu veux une raclée au Uno ? Faites-vos jeux ! » Tu sais qu'il ne le prendra pas mal. Vous êtes comme ça. L'amour à coup de vérité dans ta face, de couteau dans la plaie, de blague pas forcément très drôle mais qui fait bien rire l'autre dans tous les cas. Tu évites de lui parler de ta situation dans la salle de bain, tu préfères garder ça pour plus tard ou pour jamais. Et si tu fais disjoncter vos deux compteurs électriques, seulement à ce moment-là, tu lui en parleras. Mais en attendant, tu comptes bien changer de sèche cheveux.

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net
Invité

Invité




MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Jeu 11 Juin - 13:27

T'es pas de ceux qui demande explicitement de l'aide. T'es pas de ceux qui en demande tout court en fait. Pourtant, comme n'importe qui, t'en as besoin. Peut-être plus que la plupart des gens, peut-être plus que ceux qui demande en fait. Ton ego est une vrai plaie parfois, mais t'as des ruses pour le contourner. La principale de ces ruses vient s'asseoir à côté de toi, après avoir répondu présente à ton appel sans que tu ais eu besoin de le réitérer. Liv. Super ruse qui consiste à ne rien demander et attendre simplement qu'elle comprenne d'elle même que tu as besoin d'elle. T'as pas besoin de parler, d'expliquer par a + b que le râteau que tu as pris t'as remué les entrailles autant que ton ego. T'es blessé de l'intérieur et elle est surement l'une des seules à qui t'oserais le montrer à l'extérieur. Parce qu'elle te dira pas que tout va bien, elle te parlera pas comme à un gosse qui pleure. Tu détestes ça, oh oui. Les paroles dégoulinantes de pitié, celles qui suintent de compassion exagérée et de mots trop doux qui n'ont aucune portée. Puis tu sais qu'elle a toujours de bonnes solutions. Et quand elles se contredisent pas aux tiennes, tu les aimes bien ses idées. « Bon, maintenant c'est quoi le plan ? Nouveau look pour une nouvelle vie, le mur des lamentations, tu veux une raclée au Uno ? Faites-vos jeux ! » Ton regard se pose sur Liv et tu bois une nouvelle gorgée de ta bière. Tu réfléchis, tu voudrais bien passer la journée à te plaindre, à lui gueuler que la vie est injuste, qu'aimer c'est de la merde et que t'as l'intention de t'exiler quelque part au Guatemala ou tu seras sûr que personne viendra t'y faire chier. Seulement encore une fois ton ego terrible te freines et tu te dois d'envisager une autre solution, une qui n'inclue pas une raclée à quoique ce soit. De toute façon tu détestes le Uno. « J'vois que tu t'es encore mise sur ton 31 pour venir me voir. Nouveau look pour une nouvelle vie? J'crois que tu devrais y songer aussi. Ma chérie, ces vêtements ne te mettent pas en valeur, c'est surement pas adapté à ta morphologie. » T'éloigner du sujet qui fâches c'est à dire : toi, en gros voilà ta solution. Enfin t'as pas tord, question vestimentaire on a fait mieux. Finalement tes mauvaises habitudes on la vie plus que dure et tu te remets à vouloir gérer tout tout seul. T'aimerais bien qu'elle soit dupe et qu'elle ne comprenne pas que t'as encore une fois décidé que t'as pas besoin d'aide, mais entre ce que tu voudrais et la réalité t'es pas sûr que cette dernière soit de ton côté.
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Ven 12 Juin - 16:04


Cael fait une drôle de tête après avoir porté sa bière à ses lèvres. Tu remarques sa moue d'abattement. Tu ne l'as jamais vu réagir comme ceci à la bière. Son regard semble plongé dans le vide. Il ne va vraiment pas bien. Tu ne l'as pas vu ainsi depuis un sacré moment. Enfin, tu ne l'as jamais imaginé demander une fille en mariage. Peut être parce que c'est ton cousin, que tu ne penses pas réellement à ce genre de choses le concernant. Mais au fond. Il est comme tout le monde. Toutes ces personnes en quête de bonheur, de ce que tout le monde veut. On a beau se voiler la face en se berçant de discours sur l'inutilité de l'amour, du mariage, l'horreur des premières années de ce dernier, l'apparition des enfants, ces êtres qui changent ta vie, qui peuvent également détruire toutes tes ambitions et accessoirement déformer ton corps comme tu ne l'aurais jamais imaginé possible. Nous sommes au courant de tout. Tous ces stades par lesquels nous devons passer. Souffrir, pleurer, faire des sacrifices. Pour sourire, vivre. Pourtant, en sachant tout ceci, rien ne nous empêche de le vouloir toujours. On peut le cacher. Prétendre ne pas vouloir de cet avenir de mouton. Mais on fond. De qui nous foutons nous ? Nous sommes tous les mêmes. C'est désolant. Mais c'est ainsi. « J'vois que tu t'es encore mise sur ton 31 pour venir me voir. Nouveau look pour une nouvelle vie? J'crois que tu devrais y songer aussi. Ma chérie, ces vêtements ne te mettent pas en valeur, c'est surement pas adapté à ta morphologie. » Tu te redresses. Inspectant ta tenue. Tu n'as pas spécialement envie de faire des efforts en ce moment, c'est un fait. Tu travailles beaucoup plus, un de tes collèges vient de perdre sa femme. C'est terrible. Tu t'es bien sûr proposé pour prendre une partie de ses cours. Ce qui t'inspire des sentiments mitigés. Travailler plus pour moins penser. Mais travailler plus là où tu voudrais finalement être beaucoup moins. Parce que chaque plongée te remets en mémoire ce que tu loupes. Tu pourrais plongée pour bien plus que ça, pour bien plus que surveiller des gosses de riche afin qu'ils ne s'explosent pas les poumons à des mètres de la surface. Si seulement. Tu reçois une claque en pleine gueule. Personne n'a jamais eu à se plaindre de ton style. Tu n'as certes jamais été la fille la plus girly du groupe, la plus coquette. Mais tu n'as quand même plus rien du style de garçon manqué de ton adolescence. Du moment où tu as commencé à prendre des formes les choses ont changé. Tu ne mets pas une tonne de maquillage mais tu y penses quand même. Tu aimes ton style. Sobre, mais joli. Beaucoup de noir, de blanc, de gris. Parfois tu oses la couleur, mais il ne faut pas s'attendre à te voir en rose ou je ne sais quelle couleur flashy qui te fais tant mal aux yeux. Tu adores le bordeaux, le bleu marine. Bref, tu sais être à peu près jolie, tu sais être féminine, tout en restant toi. C'est-à-dire, tout en restant dans des vêtements confortables. Parce que à quoi bon s'amuser à porter des bouts de tissus dans le but de te sentir mal à l'aise. I mean, what the point ? « Tu veux plus te l'a jouer ramenons cette discussion à la cousine. Bien essayé ! » Mais ça ne prend pas avec toi. Sa remarque ne te vexe pas. A vrai dire, elle est utile. Tu prends conscience des choses. Faut que tu te reprennes un peu. Tu lui arraches sa bière des mains, en te levant du canapé. Tu te diriges vers le frigo de la cuisine, après avoir déposé son ancienne bière chaude tu empoignes une nouvelle bière, bien fraiche cette fois-ci. « J'ai une idée, moi aussi. » Après l'avoir soigneusement décapsulé, tu lui tends. « Let's drop the crap. » Une bière buvable pour commencer. Il serait peut-être temps qu'ils se remettent tous les deux en question et qu'ils y fassent réellement quelque chose. Let's call an "Riggins intervention".

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net
Invité

Invité




MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Lun 15 Juin - 14:49

Peut-être que ta réflexion imaginée pour te sortir d'affaire et de ce petit moment de faiblesse dont tu as fais preuve n'était peut-être pas de ce qu'on peut appeler d'une extrême délicatesse. Si ces mots avaient été adressés à une autre personne que Liv tu peux être certains qu'ils auraient eu le pouvoir de blesser. Seulement c'est dans votre nature de vous parlez de cette manière et peu importe que les paroles soient réellement pensées ou n'aient pour seul but que de détourner l'attention, arrondir les angles ce n'est pas le genre de la maison. Seulement c'était sans compté sur la capacité de ta cousine à deviner tes intentions et tu soupires en comprenant  que ta ruses ne fonctionnera pas. « Tu veux plus te l'a jouer ramenons cette discussion à la cousine. Bien essayé ! » Merde merde merde. Loupé mon vieux. Technique qui tombe à l'eau exactement comme ta demande en mariage. Autant dire qu'en ce moment tu fais partit de ces grands noyés sous les échecs cuisants de chacune de tes pauvres initiatives. Tu lèves ta bière vers elle, l'air faussement solennel. « J'ai essayé. J'ai perdu. » Sauf qu'au moment ou tu portes ta bouteille à tes lèvres elle s'envole loin de tes doigts et tu réalises après quelques secondes d'égarement que loin d'être une bière magique qui vole c'est surtout Liv qui vient de te l'arracher des mains. « Eeeeh. » T'as pas mieux en stock que cette piètre plainte et un énième soupire trop bruyant. Sauf qu'elle revient avec ce qui semble être bien une nouvelle bière tout droit sortie du frigo et tu ne peux t'empêcher de sourire en sentant le froid sur ta peau lorsque tu l'attrapes. Qu'est ce que tu peux t'extasier sur des trucs complètement cons parfois. « J'ai une idée, moi aussi. » Ses mots parviennent à tes oreilles alors que tu prends une gorgée de cette nouvelle bouteille qui, il faut bien l'avouer, est bien meilleure que la précédente. « Toi aussi? Ah non, moi je n'ai jamais eu aucune idée. Ma seule idée est de rester là avec une bonne bière fraîche jusqu'à être entièrement écrasé sous le poids de mes échecs et de ma honte.» Le dramatique, tu pratiques un peu. « Let's drop the crap. » Tu hausses un sourcil. Dans l'idée, c'est plutôt attirant. Seulement dans la pratique, c'est une autre paire de manche. « Love it. Mais t'as l'intention qu'on fasse ça comment au juste? Non pas que l'idée ne me plaise pas mais c'est plus facile à dire qu'à faire si tu veux mon avis.» T'aimes bien la contredire ou émettre des doute, c'est en toi et ça ne changera surement jamais. C'est certain aussi que, le cul enfoncé dans ton canapé, le pessimiste de ta personne ressort et tu te dis qu'aucune solution ne pourra soigner ton ego blessé ou ton cœur en morceaux. Enfin ça, c'est ce que tu te disais avant que Liv te lances ce genre de regard. Celui déterminé là, celui qui te fait peur avant même de savoir ce qu'elle a en tête.
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Mar 16 Juin - 21:14



Cael marque un point. Comment ? Ce processus, tes idéaux, tout ceci ne fait que souligner un fait important, tu n'as pas la science infuse. Comme beaucoup. Si tout le monde avait reçu le mémo, on se porterait tous parfaitement bien. Jusqu'ici, les progrès restent à prouver. Plus facile à dire qu'à faire. C'est le genre d'excuse qu'on se donne bien qu'elle soit fondée. Mais le pessimiste est un rebord sensible. Il est préférable de le laisser de côté si le but ultime est de faire face. « Si tu commençais par te dire qu'il y a pire ! Je veux dire, certains se font planter à l'autel. Une chance que tu ne sois pas arrivé jusque là pour ça. » Cela fonctionne bien souvent. C'est malsain. Mais rassurant. Malsain parce que cela revient à se réjouir du malheur des autres. Rassurant parce que réaliser qu'il y a pire et qu'on a échappé à celui-ci, ça soulage, en quelque sorte. Certes, cela ne fait disparaître la douleur, mais c'est un bon début. « Ensuite, il faut arrêter de voir tout noir ou tout blanc. Elle n'était peut-être juste pas prête pour ça ou alors c'est les hormones, whatever. » Traîtresse. Rabaisser ainsi ton propre genre. Tu pourrais pratiquement rejoindre le club des machos du coin (clin d'oeil). Mais les hormones, c'est parfois puissant. Surtout chez les femmes enceintes. Certaines d'entre elles se transforment en vrai dragon. Mais ce n'est pas son cas. Mais elle a tous les droits d'être perdue. Peut être qu'elle a tout simplement besoin de temps. Peut être qu'elle doit mesurer à quel point Cael est la meilleure chose qui lui est arrivée. Parce qu'avouons-le, cet type est plutôt spécial, mais au fond, il le mérite. Le bonheur. Pour ce qu'il vaut. « Rien n'est peut-être perdu. C'est loin d'être notre fort à tous, mais, affronte les choses telles qu'elles sont. Si tu as besoin de réponse, demande lui. Si tu ne veux rien savoir, passe à autre chose. » Car clairement, il ne les obtiendra pas de ce canapé. Lui dire ce qu'il voudrait entendre, ce n'est pas ton truc. Tu l'aimes beaucoup trop pour jouer la carte de l'hypocrite avec lui. « Dans tous les cas, je suis là. » Tu lui souris en lui envoyant ton point dans l'épaule. Si la seconde option n'est pas la plus simple, tu sais qu'il en est capable. Nous le sommes tous. Comme l'instinct de survie. Bien que nous ne nous en pensons pas capable, nous le sommes. Sinon comment la terre continuerait de tourner ? « Sinon.. Je peux t’aider à t’inscrire sur Meetic ? » Simple suggestion. Après que monsieur se soit chargé de ton nouveau look. Si cela l’aide à rire, c’est gagné. Parce qu’au fond, rire de tout ça reste la meilleure des solutions.

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net
Invité

Invité




MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Mer 24 Juin - 14:16

T'as pas vraiment l'habitude de t’apitoyer sur ton sort. De regretter, de vouloir te frapper la tête contre les murs jusqu'à t'assommer définitivement pour ne plus jamais dire ou faire de conneries, oui. Mais faire preuve d'un degré aussi important de pessimiste, t'as presque envie de dire que c'est un première. « Si tu commençais par te dire qu'il y a pire ! Je veux dire, certains se font planter à l'autel. Une chance que tu ne sois pas arrivé jusque là pour ça. » Ton regard se pose sur elle, avec le plus grand sérieux du monde. Puis tu finis par éclater de rire. Nerveux. Nerveux et drôle aussi, un peu. "Une chance, c'est vrai. Enfin une chance aussi que je ne me sois pas fait écrasé par une voiture en revenant ici, c'est le genre de trucs qui arrive à certains aussi, de ce point de vue." Mine de rien, malgré l'ironie évidente de tes mots, t'en arrive à presque oublié la nature de ta mauvaise humeur. Comme quoi, tu te moques mais, elle n'a pas vraiment tord. « Ensuite, il faut arrêter de voir tout noir ou tout blanc. Elle n'était peut-être juste pas prête pour ça ou alors c'est les hormones, whatever. » T'hausse un sourcil. T'as toujours su que les femmes étaient compliqué, ça date pas d'aujourd'hui. Toi justement, t'aimerais bien que ça soit tout noir, ou tout blanc. Au moins ça évite les questions, c'est clair net et surtout précis. "Si t'es en train de me dire qu'elle m'a jeté parce qu'elle avait ses règles..." C'est pas toi qui le dit après tout, c'est elle. Toi tu ne fait que paraphraser, alors c'est pas macho (ton club n'en serait pas fier). Tu bois une nouvelle gorgée d'une bière bien meilleure que la première. Merci cousine. « Rien n'est peut-être perdu. C'est loin d'être notre fort à tous, mais, affronte les choses telles qu'elles sont. Si tu as besoin de réponse, demande lui. Si tu ne veux rien savoir, passe à autre chose. » Bonne option. Si ce n'est qu'il reste un dernier détail, tu ne sait absolument pas ce que tu veux. Clairement. Tu sais que tu ne fais pas ce qu'il faut. L'entendre ça te le prouve encore plus, ça t'affirme et donne une valeur à ce que tu fuis. Mais c'est plus fort que toi. T'es là. T'es perdu. Tu réponds pas, parce que t'as rien dire. Plutôt tu sais pas quoi dire exactement comme tu ne sais pas quoi faire. « Dans tous les cas, je suis là. » T'esquisses un sourire. Heureusement. Tu le diras pas haut et fort, ça jamais. Mais disons que tu le penses fort, très fort. Tourner la page. Ça à jamais été ton fort. Parce que ton problème, c'est quand tu t'accroches à quelque chose, tu fais pas semblant. Quelqu'un, ici. « Sinon.. Je peux t’aider à t’inscrire sur Meetic ? » Alors là, tu peux pas t'empêcher de laisser un nouveau rire t'échapper. "Seulement si tu t'inscris aussi. Enfin si je t'inscris." Tu lui tends la main. "Deal?" Sourire en coin, t'as bien l'intention qu'elle le fasse aussi si tu le fais. Après tout, de ton point de vue, sa vie sentimentale n'est pas non plus des plus animée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Jeu 25 Juin - 15:23



Une question de point vue. C'est toujours une question de point de vue. Que ce soit pour n'importe quoi au final. Nous avons tous une perception différente. C'est ce qui nous aide parfois à nous entendre avec des personnes plus que d'autres. Parce que notre perception est plus proche de celle de certain et plus éloignée que d'autres. Tu hausses les épaules. Parce qu'il n'a pas tort. Et que tu ne peux rien trouver à redire à cela. Il marque un point. « Si t'es en train de me dire qu'elle m'a jeté parce qu'elle avait ses règles... » C'était fin de ta part, en effet. Mais ce n'est pas ce que tu cherchais à prouver et il a compris quand même. C'est le principal. Après tout, on ne sait pas ce qui a pu lui passer par la tête à ce moment-là. Mais une explication existe. Il a juste besoin de la confronter. Quand il sera prêt a cela. Tu te demandes quand est-ce que ce sera exactement. Parce que dans le fond, ça t'attriste un peu. De savoir qu'il ne va pas bien. Que quelqu'un lui a tout de même piétiner le cœur. Si l'on reprend la question de point de vue, à sa place, tu ne ferais sans doute pas mieux. S'imaginer prendre un râteau à une demande en mariage, ça fait mal. Surtout qu'il était prêt à ce type d'engagement et que cela, ce n'est pas rien. Qu'il le méritait. Plus que n'importe qui. Mais que ça ne s'est pas encore passé comme prévu. Dans la vie, il n'est jamais question de ça. L'inscription sur Meetic, c'était plus une de tes blagues douteuses qu'autre chose. Les sites de rencontre, ça t'a toujours échappé. Pour toi, c'est plus une blague. Tu as du mal à imaginer que des gens puissent trouvé l'âme sœur là-dessus. Mais en même temps, il paraît que ça fut déjà le cas. Good for them. Toi sur un site de rencontre. Jamais. « T'es conscient que Liv Riggins vivante, jamais, pas vrai ? » Tu rigoles, parce que tu sais qu'il trouvera quelque chose à dire à ce propos. « Mais ce que je peux te proposer c'est que si ça marche pour toi, j'envisagerai d'en faire de même. Voilà mon deal ! » Tu souhaites soudainement que ça ne soit pas le cas. Le plus important c'est que ça le fasse rire. « Take it or leave it. » Ne parlons même pas du fait qu'il prendra les choses en main. Tu n'es pas certaine que Cael soit le mieux placé pour gérer ta vie amoureuse. Enfin pas que tu tends sorte très bien seule étant donné les résultats mais, Cael ? Vraiment ? Tu émets quelques doutes. Quoique qu’à vous deux finalement, vous êtes plutôt mal placés pour juger. Vos vies sentimentales sont un bordel monstre.

Spoiler:
 

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net
Invité

Invité




MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Dim 5 Juil - 16:49

T'aurais dû deviner que les deals comme ça avec elle, ça marche que dans tes rêves. Mais qui ne tente rien n'à rien et malgré tout t'aurais bien aimé pouvoir t'éclater à lui faire un profil. Dans le plus grand sérieux du monde. Bien sûr. Sauf que ses mots « T'es conscient que Liv Riggins vivante, jamais, pas vrai ? » détruisent tes espérances. T'aimerais que parfois, elle soit plus naïve, plus contrôlable. Bref, t'aimerais parfois pouvoir faire et obtenir ce que tu veux d'elle. La bonne blague. "le problème étant que personne ne voudra d'une Liv Riggins morte sur meetic, sauf peut-être un pervers creepy mais c'est tout. déjà que vivante c'est pas ça alors pas.." Tu laisses échapper un rire d'humour louche. Le genre d'humour qui ne fait surement rire que toi. « Mais ce que je peux te proposer c'est que si ça marche pour toi, j'envisagerai d'en faire de même. Voilà mon deal ! » T'as comme un doute sur ce contrat. C'est pas comme si tout le monde n'était pas au courant que ce genre de site, ça marche pas. Surtout pour les gens comme toi dont les problèmes sentimentaux se citent à la pelle. Ce qui veut dire que ta tête restera sur ce site et que la sienne n'y apparaîtra jamais. "L'art et la manière par Liv Riggins de remanier mes deals à sa sauce." Mais ton air pas-sérieux-le-moins-du-monde trahit le ton que t'essayes d'employer dans ces paroles. Parce que finalement, t'as plutôt hâte de voir ce que ça va donner. Parce que ça te fait oublier, l'espace d'un instant, ta misérable existence et le pathétique qui s'y est fait une demeure. Elle te fait rire ta cousine, avec sa tête décidée et son regard pétillant. Puis ça t'as motivé sa proposition, motivé à trouver quelqu'un juste pour que ce soit à son tour de se voir afficher à la recherche de rencontres. Tu lui tends la main comme pour sceller une décision mûrement réfléchie, pour et contre soupesés, geste solennel. "très bien, deal. Mais on fait ça avec ton ordi, le mien mar... non en fait, j'en ai plus." Pauvre machine qui a terminée sa vie sous le liquide d'un coca voilà quelque jours. Encore une expression de ta maladresse que t'aurais préféré éviter. "alors riggins, qu'est ce que t'attends pour aller le chercher? l'amour m'attends pardi!" T'as envie de faire ça tout de suite. Maintenant que t'es dans l'idée, maintenant que t'as envie, parce qui dit que dans quelques minutes, la motivation de ce changement d'idée n'aura pas disparue et que tu ne retomberas pas dans une morosité sans nom.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

NOT A GIRL, A STORM WITH SKIN

avatar


{ CONCRETE WALL }
ADRESSE: north district.
Luck's karma:
RÉPERTOIRE:

MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   Lun 6 Juil - 14:48



Déjà que vivante c'est pas ça alors pas.. Il marque un point qui ne manque de te faire grimacer, puis rigoler. Bien envoyé cousin. « Atch. J'aurais dû le sentir venir.. » Mais c'est ce que tu aimes tant avec lui. Son franc parlé. Parce que oui, il faut le dire, ces derniers mois ta vie sentimentale ne rime pas à grande chose. Pas le temps pour ça, pas l'envie de te prendre la tête, pas la motivation de mettre tout en ton pouvoir pour trouver quelqu'un. Pourquoi cela ne pourrait pas venir naturellement ? Ou est-ce trop naïf de nos jours de penser cela ? Comme si cela allait nous tomber du ciel. Peu importe. Il marque un point. Tu ne peux pas le contredire là-dessus. Après quelques hésitations, il finit par craquer. Surement parce qu'il n'a rien de mieux à faire, toi non plus d'ailleurs. Tu jubiles à cette victoire. Il est clair que jamais tu ne finiras là-dessus. Même si ça finit par marcher pour lui. Tu n'as rien promis après tout. Ce ne sont que des paroles en l'air. Tu peux très bien envisager ça pendant deux minutes et retourner ta veste. Tu t'empresses d'aller chercher ton ordinateur sans chercher à en savoir plus sur la fin tragique du sien. L'amour m'attends pardi. Tu n'irais pas jusque là. Mais une chose est sûre, c'est agréable de le voir si souriant et ..vivant. Certes, ceci est une blague du début à la fin, mais peut-être que c'est juste ce dont il avait besoin après tout. Tu es heureuse de pouvoir l'aider. Puis, cette histoire d'inscription sur un site de rencontre, tu dois l'admettre, c'est pile ce dont vous avez besoin pour vous distraire. « On joue la carte du mec honnête ou on triche un peu ? » ajoutes-tu en venant te réinstaller avec l'ordinateur sur les genoux. Prête à réaliser des miracles. Au moins tout ça. « Oh ! Que penses-tu de : "Tu ne serais pas Google ? … Parce que tu es tout ce dont je recherche." comme phrase d'accroche ? » Quitte à paraître ridicule, autant y aller à fond et jusqu'au bout. En tout cas, c'est ainsi que tu vois les choses. Cette aventure s'annonce saisissante. Soudain, tu te transformes en une gamine de dix à laquelle on aurait donné un tout nouveau jouet. « Tu dois me laisser choisir pour ta photo de profil. » Avant qu'il te fasse les gros yeux tu répliques. « Mon talent à moi, c'est photoshop. » Ta plus grande oeuvre d'art remonte à quelques mois, quand tu t'es amusé à fusionner plusieurs espèces de mammifère ensemble. C'est ainsi que tu as donné naissance à un Baleiphant. Mi baleine, mi éléphant. Un chef-d'oeuvre, vraiment. Enfin dit comme ça, on pourrait penser que tu t'ennuies extrêmement dans ta vie. Ce qui n'est pas tout à fait le cas. Seulement, quand l'insomnie frappe à ta porte à quatre heures du matin, il faut bien trouver de quoi s'occuper. C'est ton passe temps à toi, dans ces moments-là.

_________________

EITHER YOUR HEARD OR YOUR HEART,
YOU SET THE OTHER ON FIRE
if i find some way out, then i will stay, with heart split two ways down, like tears down my face. we'll find our way out, without a map just our hearts and when we get out we'll topple off your house of cards.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordinarypeople.1fr1.net
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: new look and meetic time (Liv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

new look and meetic time (Liv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Carole Et Moi en mode Drague sur Meetic.
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: THE OBVIOUS CHILD :: escape-